Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

BIENVENUE SUR CE BLOG

 

 

Cliquez sur la photo pour accéder à la LISTE DE MES ARTICLES et astuces énergétiques...

 

 

 

 

 

l'épisiotomie coupe le périnée, ce qui a pour effet d'empêcher la bonne circulation énergétique dans le corps de la femme

 

 

 

ET ENCORE...

 

 

Si vous désirez développer vos capacités énergétiques et/ou intuitives, cliquez sur l'image pour découvrir mon catalogue de formations énergétiques et spirituelles...

Si vous désirez être conseillé ou simplement discuter de vos capacités d'éveil spirituel... Contactez-moi

 

La Lune

 

13 Janvier à 06h01


11 Février à 20h07


13 Mars à 11h22


12 Avril à 04h32


Mardi 11 Mai à 21h01


Jeudi 10 Juin à 12h54


Samedi 10 Juillet 03h18


08 Août à 15h51


07 Septembre 2021 à 02h53 à Paris

06 septembre 2021 à 20h53 au Québec


06 Octobre à 13h07


04 Novembre à 22h16


04 Décembre à 08h44

 

 

comment rédiger un chèque d'Abondance Positive en Tout
Lors de chaque nouvelle lune, rédigez votre chèque d'Abondance Positive en Tout. Cliquez sur la photo pour obtenir des infos...

 

 

 

 

02 Janvier à 19h35


01 Février à 06h49


02 Mars à 18h38


01 Avril à 08h27


30 Avril à 22h30


30 Mai à 13h32


29 Juin à 04h53


28 Juillet à 19h55


27 Août à 10h16


25 Septembre à 23h54


25 Octobre à 12h48


23 Novembre à 23h57


23 Décembre à 11h17
 

 

 

 

 

 

Publié par Rene Dumonceau

© Getty

© Getty

Depuis 2010, l'écrivain suisse Rolf Dobelli ne lit plus de quotidiens, ne regarde plus le journal télévisé et ne consulte plus les sites d'informations. Dans son livre "Stop Reading the News" (pas (encore) disponible en français), il conseille à tous de suivre son exemple. "Je suis plus serein et plus heureux", écrit-il. "Et je ne rate rien".

 

 

 

"Jusqu'à 44 ans, je dévorais l'actualité", confie l'écrivain au quotidien De Morgen. Adolescent, Dobelli passait le plus clair de son temps à décortiquer les journaux. "J'étais un junkie. Surtout quand l'internet est apparu dans les années 90 et que les nouvelles étaient disponibles gratuitement, n'importe où et n'importe quand", raconte-t-il.

En 2010, Dobelli se rend compte qu'il ne comprend pas mieux le monde pour autant. Il compare son addiction de l'époque à une dépendance à l'alcool. "Une dépendance à l'alcool détruit les relations, une dépendance aux nouvelles tue votre capacité de porter une attention permanente à quelque chose. Et c'est également une capacité précieuse. De moins en moins de gens réussissent à se concentrer sur la lecture de dix pages. Ils ne sont stimulés que par de courtes informations. En ce sens, l'actualité est à l'esprit ce que le sucre est au corps : savoureux, facile à digérer, mais extrêmement nocif à long terme", explique-t-il au journal De Tijd.

 

Émotions toxiques

Interrogé sur les effets de son existence dénuée de nouvelles, Dobelli explique qu'il se sent plus heureux. Les famines, les guerres et catastrophes naturelles le rendaient triste ou désespéré d'autant qu'il se sentait impuissant face à tous ces drames. "Les stimuli négatifs ont un effet direct sur le système nerveux, nous le savons grâce à la théorie de l'évolution. Et la philosophie classique m'a enseigné que la bonne vie est une vie sans émotions toxiques. Dès que vous pouvez les bannir, les bonnes émotions viennent automatiquement", raconte-t-il au Tijd.

En outre, ne plus suivre l'actualité permet de dégager beaucoup de temps. Une étude révèle en effet qu'on passe rapidement 60 à 90 minutes par jour à lire les informations ou à les regarder à la télévision. Ce temps, Dobelli le consacre à la lecture de livres. "Je n'ai pas le sentiment de moins comprendre le monde que mes amis. Au contraire", dit l'écrivain.

 

Syrie

Il admet toutefois qu'il parle surtout de courtes informations qui rapportent des faits sans analyse en profondeur. Il cite les exemples d'un crash d'avion, d'une éruption de volcan ou de deux présidents qui échangent une poignée de main. Il évoque également la Syrie : la situation y est si complexe qu'on peut lire des milliers de petits articles sur le sujet et ne toujours pas comprendre ce qu'il s'y passe exactement.

Même s'il lui arrive de lire de longs articles ou des essais dans des magazines tels que The Economist ou The New Yorker, il admet que son approche est assez radicale et souligne l'importance du journalisme d'investigation. "Bien sûr, il y a des perles dans les nouvelles, de bons et longs articles qui exercent un impact durable sur votre vie. Et oui, une autre faiblesse de mon approche est que, lors des élections, je vote pour le parti qui s'accorde bien avec ma vision du monde, sans savoir s'il a changé de cap politique. Mais ces inconvénients ne l'emportent pas sur les énormes avantages pour moi", confie-t-il au Morgen.

Source : Publié le 17/01/2020 par Celine Bouckaert dans le Le Vif sous le titre "Pour vivre heureux, cessez de suivre l'actualité". Origine : De Morgen.

Relayé par René Dumonceau.

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et d'en citer la source (URL et auteur).

 

Découvrez les livres publiés par Rolf Dobelli

 

                 
 
Cliquez sur la photo pour découvrir la collection de bijoux "CALME ET PAIX INTERIEURE"...

 

 

Cliquez sur la photo pour découvrir comment 

VOUS RELAXER EFFICACEMENT

et être en forme chaque jour...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article