Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

BIENVENUE SUR CE BLOG

 

 

Cliquez sur la photo pour accéder à la LISTE DE MES ARTICLES et astuces énergétiques...

 

 

 

 

 

l'épisiotomie coupe le périnée, ce qui a pour effet d'empêcher la bonne circulation énergétique dans le corps de la femme

 

 

 

ET ENCORE...

 

 

Si vous désirez développer vos capacités énergétiques et/ou intuitives, cliquez sur l'image pour découvrir mon catalogue de formations énergétiques et spirituelles...

Si vous désirez être conseillé ou simplement discuter de vos capacités d'éveil spirituel... Contactez-moi

 

La Lune

 

13 Janvier à 06h01


11 Février à 20h07


13 Mars à 11h22


12 Avril à 04h32


Mardi 11 Mai à 21h01


Jeudi 10 Juin à 12h54


Samedi 10 Juillet

03h18 à Paris

21h18 au Québec


08 Août à 15h51


07 Septembre à 02h53


06 Octobre à 13h07


04 Novembre à 22h16


04 Décembre à 08h44

 

 

comment rédiger un chèque d'Abondance Positive en Tout
Lors de chaque nouvelle lune, rédigez votre chèque d'Abondance Positive en Tout. Cliquez sur la photo pour obtenir des infos...

 

 

 

 

02 Janvier à 19h35


01 Février à 06h49


02 Mars à 18h38


01 Avril à 08h27


30 Avril à 22h30


30 Mai à 13h32


29 Juin à 04h53


28 Juillet à 19h55


27 Août à 10h16


25 Septembre à 23h54


25 Octobre à 12h48


23 Novembre à 23h57


23 Décembre à 11h17
 

 

 

 

 

 

Publié par Rene Dumonceau

Devenir optimiste : cette décision qui a tout changé…

Si vous m’aviez connue il y a 7 ans, vous m’auriez sans doute trouvée extrêmement négative. Et vous auriez eu raison. Je passais mon temps à râler et à me plaindre que la vie était injuste. Je ne saurais vous dire à qui je ressemblais le plus de Droopy ou de Caliméro.

Le pire, c’est que je ne me rendais absolument pas compte que mon pessimisme me gâchait la vie, m’empêchait d’atteindre mes objectifs et aussi de m’épanouir. D’un point de vue extérieur, j’avais tout pour être heureuse, mais au fond de moi, je ne l’étais pas...

Et puis, j’ai eu LE déclic en 2011 grâce à ma fille de 3 ans. La révélation grâce à une banale scène du quotidien. Après avoir passé 30 ans de ma vie à voir le verre à moitié vide, ce jour-là, j’ai décidé que j’allais devenir optimiste donc de voir le verre à moitié plein !

 

Le jour où j’ai choisi d’être optimiste

Fin 2010, j’étais usée, au bord de la crise de nerfs et avec un niveau de confiance en moi proche du néant. Je venais de quitter un emploi qui me rendait folle, empiétait sur ma vie de famille et où j’allais chaque jour à l’encontre de mes valeurs les plus profondes. Un mois plus tard, je fêtais mes 30 ans. Je ne vais pas vous mentir, je les ai super mal vécus ! Mais, contre toute attente, j’ai eu LE déclic grâce à une scène de la vie quotidienne en apparence totalement banale.

En 2011, ma fille aînée avait 3 ans. A cette époque, elle n’arrivait pas à fermer son blouson toute seule. Jusque-là, rien de dramatique me direz-vous, mais c’est son attitude qui m’a interpellée. Elle essayait quelques secondes de remonter la fermeture éclair, puis venait aussitôt vers moi avec son plaintif : «J’y arrive pas».

Au bout d’un moment, j’ai fini par lui lâcher, passablement agacée : «Mais essaye, au moins, avant de dire que tu n’y arrives pas...».

Quand ces mots sont sortis de ma bouche, je me suis prise une énorme claque ! J’ai réalisé qu’elle ne faisait que reproduire mon propre comportement...

J’ai pleuré car ce n’était pas du tout l’exemple que je voulais lui donner en tant que maman.

J’ai compris ce jour-là que de mon état d’esprit dépendait aussi celui de ma fille.

Je me suis alors faite la promesse de devenir plus positive, pour moi, mais aussi pour elle. 
 

Julie Saba et sa fille - Crédit photo : Barbara Rolland Photographie

Julie Saba et sa fille - Crédit photo : Barbara Rolland Photographie

Optimiste ou pessimiste, une simple question de choix

Martin Seligman, père de la psychologie positive, explique que l’interprétation sur un mode optimiste ou pessimiste dépend de 3 perspectives :

  • la permanence,

  • la généralisation

  • la personnalisation.

Si vous raisonnez en mode optimiste, vous pensez que les événements positifs dureront longtemps, voire toujours (permanence), qu’ils concernent de multiples aspects de votre existence (généralisation) et que vous estimez en être le seul ou le principal responsable (personnalisation).

Vous  pensez l’inverse concernant les événements négatifs. Si vous avez un mode d’explication pessimiste, vous avez le raisonnement opposé.

Face à un obstacle, l’optimiste verra une occasion de se dépasser, se relèvera et repartira à l’attaque tandis que le pessimiste baissera les bras ou jettera l’éponge. C’est normal, son mode de raisonnement le pousse à croire que ça sera TOUJOURS comme ça, que de toute façon il n’y arrivera JAMAIS et que c’est de SA FAUTE...

Mais, c’est faux !

Tout est seulement question de perception et du regard que vous portez sur ce qui vous arrive. Et heureusement, positiver s’apprend.

Les découvertes faites par les neurosciences le prouvent, rien n’est figé et surtout pas notre cerveau. Shawn Achor mentionne l’existence d’études qui ont permis d’identifier de multiples façons de reprogrammer notre cerveau afin de nous rendre plus positifs dans son célèbre livre "Comment devenir un optimiste contagieux". 
 

Crédit photo : Freepik - Affiches : Julie Saba

Crédit photo : Freepik - Affiches : Julie Saba

Le b.a.-ba pour apprendre à positiver

Non, vous n’allez pas devenir positif du jour au lendemain.

Je ne vous dis pas non plus que ce sera facile, mais par contre, je vous garantis que ça vaut le coup !

Voici 3 conseils qui me semblent être la base pour pouvoir acquérir un état d’esprit plus positif :

 

  1. Exprimez-vous de façon positive
     
    Dans la vie quotidienne, nous avons tous tendance à employer la négation, des mots ou des expressions à connotation négative sans nous en rendre compte : «Pas de souci», «Pas de problème», «Ne t’inquiète pas», «Ne stresse pas», «N’aie pas peur». Alors qu’en fait, notre cerveau n’entend pas la négation.

    Si je vous dis : «Surtout, ne pensez pas à un éléphant rose». Avouez… Vous l’avez vu, non ? (
    NDRené : tu as raison Julie, c'est ma première image qui m'est venue à l'esprit lorsque j'ai lu ton texte avant de le publier). 

    Prêtez attention à la façon dont vous vous exprimez. Repérez les négations que vous utilisez fréquemment et remplacez-les par des affirmations positives.

    Faites attention également à votre dialogue intérieur, c’est à dire à la façon dont vous vous parlez. Nous sommes parfois très, très durs avec nous-mêmes. 


     
  2. Cherchez le positif dans chaque situation 

    Je sais que ce n’est pas toujours évident. Pourtant, tout le monde peut y arriver.

    Il est possible de trouver une opportunité, ou du moins, de voir du positif, dans chaque difficulté. Plutôt que de vous focaliser sur le problème, essayez d’en tirer un bénéfice.

    Est-ce que grâce à cet obstacle ou à cette erreur vous avez appris quelque chose ? Avez-vous compris quelque chose de crucial ? Est-ce que cette expérience vous a fait grandir ? Est-ce qu’elle vous a permis de vous améliorer ou d’évoluer spirituellement ?

    Comme l’écrit très justement Françoise Dorn dans son roman "La terre est le plus bel endroit du ciel" : "Parfois l'on pense que tout s'écroule alors que les choses sont simplement en train de prendre leur juste place.

    Rappelez-vous aussi que de jolies découvertes sont dues à des erreurs ou à des accidents... 


     
  3. Entourez-vous de personnes positives et inspirantes 

    Vos relations ont bien plus d’impact sur votre état d’esprit que vous ne l’imaginez.

    A force de côtoyer des personnes négatives, sans vous en rendre compte, vous devenez comme elles. Pour devenir optimiste, commencez par bien choisir votre entourage.

    Alain Braconnier, dans son livre "Optimiste", suggère aux pessimistes qui veulent changer, d’écouter les conseils des personnes plus optimistes, de s’identifier à elles.

    Le processus d’identification ne consiste pas à imiter, mais à changer son comportement en assimilant la manière dont ces personnes perçoivent les événements.

    Trouvez des modèles positifs, des gens dont le parcours vous inspire, à qui vous aimeriez ressembler...

    Et au contraire, fuyez les personnes toxiques ! 

     

       

 

Conclusion

Opter pour un mode de pensée et de raisonnement optimistes permet d’instaurer un véritable cercle vertueux dans votre vie.

L’optimisme favorise la réussite, la persévérance, la confiance en soi et pousse à l’action.

Peu importe ce qui vous arrive, si vous avez une vision optimiste de la vie, vous vous relèverez grâce à votre capacité à voir le bon côté des choses, quelle que soit la situation.

Devenir optimiste a littéralement changé ma vie, aussi bien au niveau personnel que professionnel. Du coup, j’ai eu envie d’aider les personnes qui, comme moi, ont décidé d’apprendre à positiver en créant le blog Etre optimiste en juillet 2014.

En tant qu’ex-pessimiste, j’y partage toutes mes astuces pour voir la vie du bon côté et développer la pensée positive ainsi que des idées lectures, des témoignages inspirants...

Depuis fin 2017, j’y ai ajouté un E-Shop de posters déco aux messages positifs de ma création.

Bref, vous y trouverez tout ce dont vous avez besoin pour laisser enfin le bonheur et la positive attitude entrer dans votre vie !

Tout part d’une décision… Alors, prêts à démarrer votre nouvelle vie ?

Auteure : Julie du blog Etre optimiste 

Sources
wikipedia.org/Martin_Seligman 
florenceservanschreiber.com

Publié par René Dumonceau

Vous pouvez partager cet article à conditions d’en respecter l’intégralité et d'en citer la source. Publié dans le cadre de l'entraide entre élèves de Livementor, l'école en mieux !


 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

esther choup 04/09/2018 19:56

tres belle histoire !! la positivité est un theme auquel je suis tres sensible, en particulier pour l'education de ma fille.... mais ce n'est pas facile de lutter contre sa propre éducation!! bravo.

Rene Dumonceau 05/09/2018 18:06

Merci pour ce commentaire et tes compliments Esther. Coeurdialement.