Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

BIENVENUE SUR CE BLOG

 

Fatigué ? Trop stressé ? Alors, cliquez sur la photo, lisez l'article et testez notre proposition...
Fatigué ? Trop stressé ? Alors, cliquez sur la photo, lisez l'article et testez notre proposition...

 

 

comment développer sa spiritualité

 

 

Cliquez sur la photo pour accéder à la LISTE DE MES ARTICLES et astuces énergétiques...

 

 

Cliquez sur la photo...

 

 

Découvrez notre collection d'objets et de bijoux en quartz rose, la pierre de l'Amour et de la douceur
Découvrez notre collection d'objets et de bijoux en quartz rose, la pierre de l'Amour et de la douceur... Cliquez sur la photo...

 

 

ET ENCORE...

 

 

Si vous désirez développer vos capacités énergétiques et/ou intuitives, cliquez sur l'image pour découvrir mon catalogue de formations énergétiques et spirituelles...

Si vous désirez être conseillé ou simplement discuter de vos capacités d'éveil spirituel... Contactez-moi

 

La Lune

 


Samedi 04 Décembre à 08h44 Paris/BXL

et à 02h44 au québec

 

 

 

02 Janvier à 19h35


01 Février à 06h49


02 Mars à 18h38


01 Avril à 08h27


30 Avril à 22h30


30 Mai à 13h32


29 Juin à 04h53


28 Juillet à 19h55


27 Août à 10h16


25 Septembre à 23h54


25 Octobre à 12h48


23 Novembre à 23h57


23 Décembre à 11h17
 

 

comment rédiger un chèque d'Abondance Positive en Tout
Lors de chaque nouvelle lune, rédigez votre chèque d'Abondance Positive en Tout. Cliquez sur la photo pour obtenir des infos...

 

 

 

 

 

 

Cliquez sur la photo...

 

comment enlever les mémoires énergétiques des avortements et des fausses couches

 

 

 

 

 

Publié par Rene Dumonceau

Ce fameux triangle victime, sauveur, bourreau où tout le monde aime s’engouffrer...

Le triangle… Les barrières…

Le fameux triangle où tout le monde aime s’engouffrer pour ne pas prendre de la hauteur, vivre en adulte responsable et grandir.

Tantôt nous prenons le rôle de victime avec les attitudes de Caliméro et les «c’est pas de ma faute».

Tantôt nous prenons le rôle de sauveur, tel le valeureux chevalier et les «ne t’inquiète pas, je m’en occupe».

Tantôt nous prenons aussi le rôle de bourreau, quand la victime se rend compte que son sauveur n’a pas fait ce qu’elle aurait aimé qu’il fasse et là apparaissent les «accusations», sans parler de la mauvaise foi.

Arrêtons de passer d’un personnage à l’autre et écoutons plutôt ce que veut nous dire notre enfant blessé.

Tant que nous n’écouterons pas l’enfant blessé en nous, nous nous retrancherons dans un de ces rôles ou passerons de l’un à l’autre simplement parce que c’est plus confortable, c’est du connu et, en réalité, pas responsable.

 

Nous sommes toutes et tous des enfants blessés qui pleurent, qui crient, qui tapent des pieds et pourtant nous sommes, à la base, devenus des adultes. Alors, pourquoi nous comporter comme si nos relations et les situations vécues étaient celles d’une grande cour de récréation ?

Il n’y a véritablement pas de méchants ou de gentils; il n’y a véritablement pas besoin de lutter et il n’y a véritablement pas lieu, non plus, de s’apitoyer sur son sort.  Il y a lieu de nous livrer à notre introspection, de lever les barrières et de voir plus loin, plus haut tous les "potes en ciel" qui nous entourent et nous font devenir des adultes responsables, conscients, avec des valeurs et non des croyances apprises ou subies.

Alors oui, notre enfant intérieur a des envies de pleurer ou de crier ou de frapper  mais demandons-nous pourquoi ?

Guérissons nos blessures et, surtout, rassurons-le quand il veut prendre toute la place dans notre vie; quand il veut jouer la victime, le sauveur ou le bourreau.  Arrêtons-le dans ses débordements, prenons de la hauteur et relativisons.

 

Tant que nous resterons dans ces schémas, notre paix intérieure sera ébranlée. Simplement parce que notre petit moi voudra prendre plus de place.

C’est comme si nous décidions, en tant que parents, que notre enfant peut tout dire, peut tout faire sans lui donner de limites.  Les limites sont nécessaires à l’enfant pour le construire, le rassurer, le questionner. Ces limites l’aident à partager, à échanger et à communiquer librement avec sa sagesse d’enfant.

Car oui, un enfant est plus sage qu’un adulte qui, s’il ne s’est pas ouvert au monde et ses réalités, subit souvent sa vie. Adoptant de la sorte, un mode de vie rassurant et routinier.

La sécurité et la protection sont  l’histoire de notre polarité masculine avec une action qui suit; la douceur et la compréhension sont l’histoire de notre polarité féminine avec l’accueil.

L’action doit être juste et ne doit pas être un combat et l’accueil doit l’être, également, dans le moment présent bienveillant.

N’oublions pas que notre enfant intérieur – tout comme n’importe quel enfant – a besoin de lignes de conduite (la sagesse du père) et de compréhension (la sagesse de la mère).  Ces deux nourritures sont essentielles pour construire une vie d’adulte responsable et pour être dans l’unité avec Soi et les autres et non dans une dualité avec le triangle victime – sauveur – bourreau.

Cessons de jouer ces personnages, cessons d’être des enfants blessés et arrêtons de nous mettre des barrières sans vivre la verticalité masculine et l’horizontalité féminine.

Voyons l’horizon et le ciel qui ne font qu’un et nous invitent à les rejoindre dans la joie et la paix !

NAMASTE.

Auteure : Anne Ronveaux

Coach en développement personnel et spirituel

Formatrice en soins énergétiques dont la méthode Enelph

zanneattitude.com

Relayé par René Dumonceau

Vous pouvez partager cet article à condition d’en respecter l’intégralité et d'en citer la source. Utilisez toujours votre discernement par rapport à ces écrits. Vous avez un Libre-Arbitre, alors utilisez-le et surtout, écoutez ce que vous dicte votre coeur. Lui seul détient votre vérité, laissez-le vous guider. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article