Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par René Dumonceau

NL-en-POISSONS-01-03-2014.jpg

 

 

Nouvelle Lune, le 1er mars 2014 – à 8h02 UTC soit 9h02 heure de Paris

 


Bienvenue chers amis !

 


La Nouvelle Lune en Poissons, est une lunaison qui marque la fin de l’hiver sur le plan des saisons. Cela peut-être pour nous un moment de transition ou de retrait pour nous remettre en contact avec notre vie intérieure, nos idéaux et nos désirs, un moment propice à faire un petit bilan avant l’élan printanier du Bélier qui inaugurera bientôt une nouvelle année astrologique.

 


Comme toute période de Nouvelle Lune, voilà l’occasion de sentir (et il est bien question de cela ce mois- ci: sentir avec les sentiments, le ressenti, l’inspiration…) ce qui est en nous et comment nous vivons notre propre « Poissons ».

 

C’est le moment d’entreprendre quelque chose de neuf avec cette énergie d’eau, forte et vulnérable en même temps, en analogie avec l’eau de l’océan: Comme l’océan, les Poissons passent du grand calme quasi apathique au tumulte qui immerge, submerge, avec des extrêmes variations émotionnelles, violentes et chaotiques. Cette énergie est en nous tous, que nous ayons ou pas des planètes dans ce signe de notre thème natal.

 


Il y a maintes façons de vivre les Poissons, cette énergie double ou « mutable », c’est-à-dire qu’elle permet une grande latitude d’évolution, pour favoriser notre adaptation. L’équilibre est apporté dès l’acceptation de nous remettre en question et  juste de changer un peu notre vision de « l’utilité de la souffrance » car tant que nous croyons qu’il « faut souffrir pour grandir » ou que « ce n’est pas la peine de rêver » nous flirtons avec des croyances extrêmes qui nous empêchent de vivre le meilleur des Poissons.

 

 


Les limites


La leçon la plus difficile sera d’apprendre à définir des limites et « nos » limites, et à nous y contenir. Non seulement nos limites sur le plan psychologique car dans les Poissons nous perdons les frontières qui nous séparent de l’autre, nous nous sentons immergés dans l’environnement et les sentiments des autres et du coup, nous laissons envahir par leurs problèmes et croyons pouvoir les aider. Mais aussi nos frontières sur le plan physique: Il y a dans les Poissons une sorte d’incapacité à nous arrêter selon l’endroit de notre thème où cette énergie se situe: Trop d’investissement dans le travail, dans un effort, ne pas savoir à quel moment nous dépassons les possibilités de notre constitution physique, ne pas avoir conscience de ce que la réalité terrestre permet sans enfreindre les lois du corps, de la vie matérielle, c’est un problème très en vue dans notre monde: la vie virtuelle a remplacé dans l’esprit de beaucoup de gens la réalité telle qu’elle est dans cette dimension et beaucoup de jeunes, notamment,  ont perdu les repères d’ancrage qui faisaient qu’on ne tuait pas une personne parce qu’elle nous « regardait de travers ». L’extrême flou des Poissons peut donc conduire au « danger de mort » et créer plus de souffrance que de joie. Comme toujours, c’est le libre arbitre qui pousse telle ou telle personne à se mettre dans l’extrême et nous n’y pouvons rien, sauf s’il s’agit de nous.

 


De l’illusion du départ où nous avons manqué d’ancrage ou perdu nos repères momentanément, peut naître une transmutation qui nous viendra de la Vierge, signe qui lui est opposé et qui nous sera plus perceptible dans quinze jours lors de la Pleine Lune. À ceux d’entre nous qui ont une Vierge très valorisée dans leur thème (soleil en Vierge, ascendant, Jupiter ou nœud sud en Vierge par exemple) il est donné de ne pas « perdre la boule », risque qui menace les Poissons dont la confusion mentale conduit parfois aux confins de la folie. Croyons-nous en être exempts? Si nous avons une nature très solide et rigoureuse, il est probable en effet que les Poissons en nous seront peu influençables et auront peu d’effet sur cette structure rigide. Notre leçon à apprendre sera donc inverse: apprendre à diluer nos barrières personnelles trop dures, nos carapaces et à devenir plus doux, à nous autoriser une part de rêve et de molle paresse, ce que probablement nous exécrons et jugeons d’un mauvais œil… Car la Vierge en nous décide de ce qui est mal et bien sans autre forme de douceur et de compassion… Hum! Il y a donc du boulot pour nous dans cette Nouvelle Lune!

 

 


La souffrance

 


Pour les autres d’entre nous, les hypersensibles, ceux/celles qui pleurent beaucoup et très souvent, pour les influençables, qui se laissent avoir et exploiter, il y a un petit effort aussi à faire pour ouvrir davantage les yeux et chercher ce qui rend le plus heureux: sans doute, laisser un peu les autres à distance, ne pas souffrir pour eux ou à leur place, nous ne sommes pas « eux », prendre du recul par rapport à ce qui se passe dans le monde et qui d’une certaine façon n’est pas notre lot à porter. Par contre voyons comment, chaque fois que nous nous laissons immerger dans le côté sombre de la vie, nous sombrons nous même et souffrons bien plus que ce que notre vie personnelle ne le demande. Demandons-nous quelle satisfaction nous trouvons à nous laisser engloutir dans cette souffrance (il y en a toujours une, bien cachée) et tâchons de voir le bénéfice que nous croyons en retirer; c’est souvent notre ego spirituel qui nous fait croire que nous pourrions aider le monde, le sauver mais il y a aussi des injonctions cachées de l’ordre de « sauver notre âme »… Ah! Que notre grand Ego est content et se renforce dans cette idée, d’être indispensable, de se rendre utile, de devenir un bienfaiteur de l’humanité ou de nous sacrifier pour mériter notre salut ultérieur! … Oups! Je crois que je m’emballe (rire). C’est les Poissons en moi, ils n’en peuvent plus de partir dans des délires!

 


Veillons donc sur cette part de nous qui, au nom du service et de l’amour,  va finir tôt ou tard par envahir notre vie intérieure et devenir despotique pour nous et pour les autres. C’est cette facette de sauveur qui fait que nous nous dévouons corps et âme pour soigner des membres de notre famille, quitte à y laisser notre santé, et oublier la joie de l’instant présent, allant jusqu’à l’épuisement extrême ou l’anéantissement. L’ego s’en fiche de nous sacrifier, il se nourrit de sa propre gloire! D’où les limites nécessaires, le retour à un juste équilibre.

 

 


La compassion

 


Selon le regard que nous portons et le choix que nous faisons, comme il y a en nous dans les Poissons une grande illusion cela peut devenir une impossibilité d’appréhender et de comprendre les circonstances de la vie sur terre (d’où un manque d’ancrage, une absence de « défense naturelle » dans le monde où nous vivons et une tendance à trouver refuge dans des paradis artificiels pour ne pas se confronter à cette forme de réalité); soit cette illusion permettra, plus positivement, de garder en nous le souvenir inconscient ou pas, de là d’où nous venons, d’un lien avec notre Source où l’Amour règne et où tout est relié par Lui.

 


Passé par le prisme de l’humanité, cet Amour s’appelle compassion mais déformé il devient une pitié de soi-même, nous nous plaignons, gémissons tout le temps et pleurons sur notre sort, voilà la victime en nous qui ne prend aucune responsabilité et paresseusement, se laisse couler et immerger dans la souffrance. Ne nous y trompons pas, nous ne sommes plus dans l’amour de nous même à ce moment là, notre ego s’est remis en valeur, nous rend dépendant des autres car il nous faut alors trouver quelqu’un pour nous secourir (un sauveur, un maître, un messie, un gourou), et nous trouver aussi un souffre-douleur, un coupable, un bourreau, cet autre qui devient la cause de tous nos malheurs (nos parents qui ne nous ont pas aimé, notre partenaire qui devient notre ennemi du moment, nos relations dont nous ne voyons plus que les défauts, etc.).

 

 


L’amour inconditionnel

 


Chacun de nous a de cette énergie Poissons en soi, c’est un côté de nous que nous critiquons volontiers (surtout quand nous le voyons chez les autres, hi!hi!) négligent, mou et paresseux mais pris comme une qualité, c’est un super potentiel pour se laisser porter par le cours de la vie: savoir se faire inerte et se laisser diluer, mouler, façonner par les événements quand il s’agit de lâcher prise et se laisser aller en toute confiance. Tout dépend toujours de l’utilisation que nous faisons de cette faculté. Seul l’excès apportera des problématiques. C’est le chemin de chacun et l’amour inconditionnel nous amènera peu à peu à ne plus juger ni l’autre personne ni aucune chose comme étant « bonne » ou « mauvaise » mais à la considérer simplement comme « présente » et à l’intégrer dans toute son acceptation. Cela nous évitera de vouloir être différents de ce que notre incarnation nous a donné à vivre et naturellement, cela nous permettra très vite de ne plus tenter de commander l’autre, d’exercer sur lui une force extérieure pour tenter de le sauver, de le guérir, de l’aider, ou simplement de le faire changer. C’est ainsi que les Poissons nous inspireront la vraie compassion, le désir du pardon, la bienveillante neutralité de l’amour sans condition ni rétention.

 

 


Le grand rêve

 


Parce que les Poissons, en astrologie, sont en analogie avec la Maison XII qui précède notre ascendant et le début de notre incarnation, il est question de la transition entre le Ciel et la Terre, comment nous avons quitté l’immatériel pour venir dans la réalité de troisième dimension où nous faisons cette expérience terrestre. Voilà pourquoi il y est fortement imprégné le sentiment du « paradis perdu » et notre désir inconscient de retour à la Source. C’est ce qui explique notre tendance à fuir les réalités de cette vie qui nous sont parfois intolérables et justifie que nous prenions la fuite dans l’alcool ou la drogue ou la dépendance affective tant c’est douloureux pour notre âme par moments. C’est alors qu’il est souhaitable de nous souvenir de notre vraie Nature, et retrouver en nous l’étincelle d’amour originelle. Où la trouver? Dans le rêve! Dans notre plus grand rêve personnel, notre idéal. Notre thème nous en donne le sens et le but, en Poissons et par les positions de Neptune (qui notre référence personnelle au Divin et au Cosmique) et de Jupiter (qui est notre guide spirituel).

 


Ainsi une personne née en 1944, par exemple,  aura Neptune en Balance et Jupiter en Vierge et sera animée par un idéal de vie harmonieuse et paisible basé sur le service qu’on peut se rendre mutuellement dans la vie pratique; tandis qu’une autre née plus tard, en 1952 avec le même Neptune en Balance mais un Jupiter en Taureau rêvera de vie tout aussi harmonieuse mais avec une quête de plaisir et de bien être physique cherchant à maintenir cet équilibre au moment présent. Chacun des deux aura à cœur de manière consciente ou pas, de réaliser son grand rêve et de créer un monde conforme à cet idéal personnel mais devra composer aussi avec les limites du possible (leçon à apprendre par l’énergie des Poissons): savoir pour le premier qu’il ne faut pas pour obtenir une relation ou une vie tranquille (Neptune en Balance) tomber dans le sacrifice du dévouement, et pour l’autre qu’il ne faut pas au nom de cette harmonie (Neptune en Balance) tomber dans les excès de jouissance du corps (sexualité , appétits sensuels, etc) ou de possessivité. Voir donc où sont pour nous ces planètes peut être utile pour affiner notre connaissance de nous même.

 

 

 

Pour ce mois-ci

 


Où que nous ayons la Nouvelle Lune en Poissons dans notre thème personnel, le nouvel élan peut porter sur la quête d’équilibre entre rêve et réalité, cette recherche d’une vision plus intuitive que critique, l’acceptation que toute chose ait un sens immatériel et cosmique, même si cela nous échappe en termes de compréhension mentale.

 


Parce qu’il faut bien toujours commencer par quelque chose, cela pourrait être tenter ce mois-ci de nous reconnecter à notre rêve, sentir ce que ce serait pour nous la vie idéale et nous orienter à la créer grâce à notre vision personnelle. OSER de nouveau CROIRE à nos rêves!

 


La Nouvelle Lune c’est toujours une sorte de rendez-vous entre l’énergie solaire et l’énergie de vie qui nous anime dans notre propre corps au quotidien. C’est pourquoi de façon plus prosaïque les planètes actuelles vont aussi nous guider dans notre quotidien du moment:


Mercure en Verseau, opposé à la Lune noire en Lion, est le moyen qui nous permet de comprendre intellectuellement le message du moment. En Verseau il nous donne le sens de ce qui est social et communément admis en termes « d’idées toutes faites » et de concepts pas forcément réalisables dans la vie de tous les jours. Prenons  garde aux idéaux sociaux idéalistes mais trop irréalistes et  connectons notre propre sens de la liberté, de l’égalité et de la fraternité (Mercure en Verseau) sans entrer dans des polémiques idéologiques.   Face à la Lune noire en Lion ce Mercure nous met au défi de bien sentir intuitivement  ce qui est bon pour nous en tant qu’individus (Lion) et de bien rester en contact avec ce que nous aimons et qui et comment nous aimons. Respectons nos peurs et écoutons les, écoutons bien la voix de la Lune Noire qui nous relance au niveau de nos peurs,  notre légitimité à être aimé, notre dignité, notre mérite personnel.  Que désirons-nous créer qui tienne compte de nos blessures personnelles et de notre enfant intérieur? Que désirons-nous voir s’accomplir dans le monde social, qui prenne soin de l’amour en nous, de l’estime de soi et des autres, de la valeur personnelle de chacun ?

 


Vénus en Capricorne assagit nos désirs, elle tempère et structure nos valeurs, les rendant plus conformes à la responsabilisation. Elle redéfinit de façon bienvenue nos limites car elle désire rester droite et contenir nos émotions (quelle chance pendant cette lune en Poissons qui fait remonter à la surface des émotions inconscientes profondément enfouies et cachées !). Elle nous garde la tête froide et nous met au défi de garder un sain équilibre face à l’axe des nœuds Bélier Balance : savoir respecter à la fois nos désirs individuels et ceux de l’autre.

 


Mars en Balance est conjoint  au Nœud Nord qui s’installe depuis peu lui aussi dans le signe zen de la Balance. Il s’agit de décider pour nous même et de nous positionner en fonction de notre désir de paix et d’harmonie dans la relation à l’autre et donc d’apprendre à faire des compromis. Ceux-ci ne sont pas des renoncements, ni des abaissements comme le dirait notre orgueil,   mais des choix diplomatiques où nous prenons l’autre personne en compte sans toutefois renoncer à notre propre point de vue, c’est établir un traité de paix tout en respectant l’opposition possible des opinions ou des décisions : il y a dans cette médiation une attitude de compassion et de respect de soi et des autres.

 


Jupiter en Cancer attise un carré déjà bien vigoureux et établi, celui de Uranus et Pluton qui tend le ciel pour dynamiser nos nouveaux choix de vie, et achever de détruire nos anciens comportements devenus dépassés, inadéquats. Jupiter en Cancer augmente notre sensibilité à fleur de peau afin que nous ne puissions échapper au ressenti, il nous met au défi de bien écouter nos petites voix intérieures, qu’on nomme communément intuitions mais qui sont plutôt des perceptions de sentiments, de rancœurs ou a contraire de désirs en lien avec nos rêves, notre imaginaire, (toujours selon notre gamme choisie).

 

 

Jupiter en Cancer nous permet de ruminer (ayant l’ascendant Cancer j’adore cette expression de ruminer comme la vache qui prend son temps et rumine son herbe pour le pré-digérer). Alors que nous posons souvent un regard négatif sur cette façon de « ressasser » les informations venues du passé, comme je trouve ce préjugé inadéquat, je vous invite à le voir autrement :  il est des choses de notre vie qui sont difficiles à « passer » et nous ne pouvons pas vraiment les avaler coûte que coûte comme ça, sans les « remâcher », il faut du temps, et c’est ce temps de gestation et de rumination qui permet de bien « malaxer », au sens figuré, les informations, jusqu’à ce qu’elles puissent être assimilées par nous (Jupiter, planète de l’assimilation, de l’enseignement).

 


Saturne en Scorpion , notre sage intérieur et censeur, notre autorité interne, nous permet de sentir lui aussi comment, par notre propre participation responsable, nous pouvons créer un monde nouveau, un monde solidaire et humain pour l’ensemble. Saturne en Scorpion est au carré de Mercure en Verseau : Dans quel modèle de société avons-nous le profond désir de nous projeter et que pouvons-nous encore transformer et éradiquer (Scorpion) en nous même pour arriver à ce but idéal ?

 


Uranus et Pluton, toujours en carré, restent les planètes collectives qui génèrent les plus grandes tensions du monde actuel dans les champs du social, de la finance, de la politique et aussi sur le plan climatique, afin que les gens -poussés dans leurs pires expériences- soient en mesure de se remettre enfin en cause et puissent ensuite passer à une nouvelle étape, une nouvelle Ère. Dans notre psyché, Uranus et Pluton créent une dynamique de changement du même ordre, créant des défis dans les domaines de nos vies personnelles qui doivent évoluer de façon radicale.

 


Neptune et Chiron sont les artisans actifs de cette Nouvelle Lune puisqu’ils interagissent avec elle en Poissons en augmentant l’Amour Divin en nous et en permettant la guérison par la reconnexion à notre Nature Transcendante. Même si nous ne sommes pas des médiums ou des visionnaires mystiques, ces forces sont puissamment à l’œuvre. Sentons-les en nous. Et regardons autour,  ouvrons nos yeux du cœur sur nos proches, nous pouvons observer comment l’Amour s’insinue doucement aussi en eux, même chez ceux dont on aurait juré qu’ils étaient durs et matérialistes ou trop rationnels pour accéder à cette douceur infinie. C’est là le côté merveilleux du grand Illusionniste qu’est Neptune, il peut diluer les pires rigidités en chacun de nous, et comme l’eau de l’océan il sape lentement, longuement, la base de la falaise et l’érode jusqu’à y faire un arrondi harmonieux.

 


N’oublions pas que là où siège un noyau dur dans notre vie, une résistance, un rapport de force, Neptune sème du rêve, de la magie et au final adoucit toute chose. Tel est aussi le message d’espoir de cette nouvelle lunaison que j’ai désiré vous partager: laissons nous toucher par nos rêves.

 


Avec mes pensées aimantes, et dans la joie de votre présence à tous,

 


Michka

 

 

Source de ce texte : http://www.vers-la-lumiere.fr/2014/03/astrologie/nouvelle-lune-en-poissons-1er-mars-2014


 

Relayé par un blog de René Dumonceau : www.lescheminsdelenergie.com

 

 


 

Je relaie ici des textes, des articles qui sont, à mon sens,

aidants et riches de significations.

Mais vous êtes libre d'adhérer ou non,

selon votre ressenti intérieur.

Vous avez votre libre arbitre, alors usez de votre discernement. 

 


 

MON-LOGO.jpg

"Chacun a de l'énergie dans les mains

et est capable de s'en servir

s'il apprend"

 

 

Eveillez vos potentiels énergétiques et intuitifs


 

Lors d'ateliers d'un jour

ou

par une formation de 2 heures par webcam



Infos sur le lien ci-dessous

 

chacunadelenergiedanslesmains.com


 

Commenter cet article