Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

AU MENU

 

Le hasard n'existe pas, il n'y a que des rendez-vous !

 

 

 

collier ndebele iphansi de la boutique d'IKAYA MOSSY qui travaille avec les artisans des pays d'Afrique et les aide à vivre décemment
Découvrez ce beau collier Ndébélé Iphansi dans la boutique d'Ikaya Mossy. Cliquez sur la photo.

 

 

 

64305 visiteurs uniques en août 2017 sur lescheminsdelenergie et anniversaire des 9 ans cherche partenaires commerciaux

comment insérer des la publicité et du storytelling sur le blog lescheminsdelenergie.com


 

 

Outil de traduction gratuite de site Internet

 

 

ET ENCORE...

 

bracelet aux couleurs des 7 chakras sur la boutique de Miss Zen
Découvrez ce bracelet aux couleurs des 7 chakras sur la boutique de Miss Zen. Infos, cliquez sur la photo

 

La Lune
 
 

NOUVELLE LUNE

mercredi

20/09/2017

à 07H30

(France)

 

EQUINOXE

D'AUTOMNE

Vendredi

22/09/2017

à 22h02

(France)

 
comment rédiger une chèque d'abondance positive sur blog rené dumonceau

 

 

chèque abondance positive partagez vos expériences dans le groupe facebook
 

 

lampe magie de la lune sur la boutique de miss zen présentée par rené dumonceau
Cette superbe lampe "Magie de la lune" reproduit parfaitement les formes et les couleurs de la lune. Entre vos mains, elle livrera tous ses mystères et sa romance. Découvrez-la sur la boutique de Miss Zen en cliquant sur la photo !

 

 

 

 

Publié par René Dumonceau

reve.jpg

 

 


« Il devrait y avoir quelque part sur terre un lieu dont aucune nation n’aurait le droit de dire : " il est à moi "; un lieu où tout homme de bonne volonté, ayant une aspiration sincère pourrait vivre librement comme un citoyen du monde et n’obéir qu’à une seule autorité : celle de la Suprême Vérité ; un lieu de paix, de concorde, d’harmonie, où tous les instincts guerriers de l’homme seraient utilisés exclusivement pour vaincre les causes de ses souffrances, de ses misères, pour surmonter ses faiblesses et ses ignorances, pour triompher de ses limitations et de ses incapacités; un lieu où les besoins de l’esprit et le souci du progrès primeraient sur la satisfaction de ses désirs et ses passions, la recherche de ses plaisirs et de la jouissance matérielle.


Dans cet endroit, les enfants pourraient croître et se développer intégralement, sans perdre le contact avec leur âme; l’instruction serait donnée, non en vue de passer des examens ou d’obtenir des certificats et des postes, mais pour enrichir les facultés existantes et en faire naître de nouvelles.


Dans ce lieu, les titres et les situations seraient remplacés par des occasions de servir et d’organiser; il y serait
également pourvu aux besoins du corps pour tous, et la supériorité intellectuelle, morale et spirituelle se traduiraient dans l’organisation générale, non par une augmentation des plaisirs et des pouvoirs de la vie, mais par un accroissement des devoirs et des responsabilités.


La beauté sous toutes ses formes artistiques, peinture, sculpture, musique, littérature, serait accessible à tous également La faculté de participer aux joies qu’elle donne étant limitée uniquement par la capacité de chacun et non par la position sociale ou financière. Car dans ce lieu idéal, l’argent ne serait plus le souverain seigneur; la valeur individuelle aurait une importance très supérieure à celle des richesse matérielles et de la position sociale. Le travail n’y serait pas le moyen de gagner sa vie, mais le moyen de s’exprimer et de développer ses capacités et ses possibilités, tout en rendant service à l’ensemble du groupe qui, de son côté, pourvoirait aux besoins de l’existence et au cadre d’action de chacun.


En résumé, ce serait un endroit où les relations entre être humains, qui sont d’ordinaire presque exclusivement basées sur la concurrence et la lutte, seraient remplacées par des relations d’émulation pour bien faire, de collaboration et de réelle fraternité… »

Extrait de cette page publiée en 1964 : http://mother-agenda.narod.ru/French/64/1964-01-18.htm - Auteur possible : Sri Aurobindo

Commenter cet article