Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par René Dumonceau

Bonjour à toutes et à tous,

 

Je viens de découvrir un message du Maître Jésus, reçu par Louise Racette et Mariette Robidas lors d’un atelier "Être la Présence Je suis" qu’elles ont animé en mai 2010.

 

Je trouve que cet article, bien que très long, est très intéressant et je me permets de le reproduire intégralement sur mon blog.

 

Je vous souhaite une bonne lecture.

 

Que votre journée soit belle et inondée de Lumière.

 

Coeurdialement.

 

René

 

 

NB : Si ce texte m'interpelle, peut-être en sera-t-il de même pour vous mais peut-être pas. Je vous demande donc d'utiliser votre discernement par rapport à ces écrits. N'oubliez pas que vous avez un Libre Arbitre, alors utilisez-le !



-----

 

 

Mes amis, mes frères, mes sœurs.

De l’énergie cosmique évoluée je descends vers vous aujourd’hui, afin de vous apporter le message de l’amour de la Mère et du Père divin. Le Père est une énergie christique très évoluée dans les plans de la sagesse divine. Il n’est pas la Source mais Il est relié à cette Source, Il est parti de cette Source, Il est une énergie intermédiaire entre cette énergie de la Source de tout ce qui est et la vie manifestée dans tous les plans de l’univers. Cette énergie du Père que vous appelez Dieu est à la fois père-mère en elle-même, c’est-à-dire qu’elle n’est ni masculin ni féminin. Elle est à la fois tout cela. Elle englobe tout ce qui est sur ce plan terrestre et tout ce qui est dans les plans cosmiques évolués de la 6e dimension de l’univers cosmique.


Vous baignez dans cette énergie

Cette énergie lointaine est près de vous aussi, car sans le savoir vous vivez de cette énergie. Sans cette énergie en vous et autour de vous vous n’existeriez plus. Cette énergie est vous, mais vous ignorez sa présence. Vous prenez pour acquis que vous êtes la vie sans vous questionner d’où elle vient et comment elle se manifeste en vous. Vous êtes ce qui est pourtant, l’univers est en vous et vous le manifestez à travers vos dons de créateurs. La vie Une, manifestée sur le plan christique d’où je viens, est la vie de l’univers de ce monde nouveau qui se prépare en vous. Pour ouvrir la porte de ce monde neuf, il est nécessaire de guérir les blessures de vos ego humains et cosmiques.

À travers vos expériences vous avez su regarder vos ego humains et guérir plusieurs de vos blessures émotionnelles. Maintenant vous arrivez devant une couche de conscience beaucoup plus sensible, beaucoup plus délicate, beaucoup plus difficile à comprendre, car elle est l’espace mental intérieur. L’espace mental intérieur est celui où vous avez créé les perceptions et les interprétations erronées de votre réalité qui, à leur tour, ont créé les illusions dont vous vous êtes nourris durant cette vie et plusieurs autres.


Point culminant : entre les solstices d’été et d’hiver 2010

Vous êtes maintenant prêts à recevoir cette énergie de conscience nouvelle ainsi que le sont plusieurs de vos frères et sœurs humains. Aujourd’hui dans les champs christiques s’ouvre un grand espace où les maîtres de tous les univers en lien avec le vôtre se réunissent dans les plans de la lumière. Vous entrez dans l’énergie du solstice d’été, ce moment de l’année où l’état de conscience christique est le plus fort, le plus puissant. Dans votre esprit et dans votre cœur entrez dans la conscience de l’univers divin en vous-mêmes et laissez ces énergies très puissantes qui descendent dans l’univers humain vous inspirer et vous apporter une nouvelle perception de la vie, une nouvelle orientation de vos pensées, une nouvelle capacité de guérison.

L’énergie de ce moment important de l’année sera à son maximum pour encore quelques jours et perdurera jusqu’au solstice d’hiver. Donc pourquoi ne pas profiter de cette belle opportunité en laissant les énergies christiques qui descendent en force dans l’esprit des humains pénétrer votre conscience ? Cette descente de conscience est rendue possible grâce à l’énergie de tous les maîtres qui en unissant leurs forces font appel à la lumière christique et attirent en eux l’énergie du Père divin afin de la répartir ensuite dans le cœur des êtres prêts à la recevoir.


Êtes-vous prêts ?

Êtes-vous prêts à recevoir cette énergie d’amour de la vie, cette énergie d’acceptation de l’autre, cette énergie de non-jugement, cette énergie qui accueille l’être dans toute sa majesté ? Êtes-vous prêts à vous accueillir dans votre majesté d’être divin qui s’éveille à sa réalité cosmique ? Oui n’est-ce pas, vous êtes prêts à changer de niveau de conscience et entrer dans un espace neuf où vous pourrez regarder avec plus de distance émotionnelle les événements autour de vous.

N’oubliez pas que c’est à travers l’expérience quotidienne que vous grandissez, que vous prenez conscience et que vous vous dégagez de vos vieilles mémoires. Le mental n’est là que pour réactiver vos vieilles blessures et l’expérience vous permettra de constater qu’il reste encore des mémoires à guérir.

Prenez maintenant un moment pour vous rappeler un événement récent où vous avez vécu une difficulté avec une personne et ou vous avez porté un jugement sur cette personne. Il n’est pas nécessaire que ce soit une grosse difficulté pour que vous voyiez l’impact. Ce peut être un événement arrivé au travail… ou avec un proche… ou encore avec la serveuse au restaurant ou la caissière du supermarché…

Revisitez cette situation où vous avez porté un jugement sur cette personne… peut-être ne l’avez-vous pas fait de façon consciente de prime abord, mais observez bien les pensées qui se sont présentées à l’intérieur de vous… Peut être avez-vous pensé qu’elle ne faisait pas les choses de façon adéquate… qu’elle n’était pas efficace… qu’elle n’était pas compréhensive… Qu’avez-vous pensé ? Pourquoi avez-vous jugé cette personne ?

Et sachez que si vous l’avez jugée c’est qu’elle est venue éveiller quelque chose en vous. Observez ce qui vous a dérangé dans cette personne… Qu’a-t-elle fait ?

Qu’a-t-elle dit qui a provoqué ce jugement ? Quelle réaction émotionnelle a-t-elle suscité ? Prenez un temps pour évaluer en dedans de vous la situation et voir ce qui vous a agacé et frustré dans l’attitude de cette personne ?



Maintenant observez comment vous avez fait ce jugement ?

L’avez-vous fait en gardant toute votre frustration à l’intérieur de vous sans réaction extérieure ?

Ou l’avez-vous fait avec une réaction extérieure en montrant votre frustration, votre émotion, votre insatisfaction, votre colère ?

Comment avez-vous réagi ? Par en dedans ou par en dehors ?

Voyez maintenant la situation à nouveau, prenez de la distance de la situation et surtout de vous-même. Observez-vous dans cette scène intérieure.

Comment vous sentez-vous ? Inconfortable probablement.

Pourquoi êtes-vous inconfortable ? Que s’est-il passé en vous, qui a provoqué cet inconfort ?

Très souvent derrière la pensée qui juge, qu’elle soit dite à l’intérieur ou dite à l’extérieur, il y a une peur qui se cache. Bien souvent cette peur peut venir d’une incapacité à contrôler la situation, donc une sorte d’impuissance devant l’autre qui n’agit pas comme vous aimeriez. Bien souvent il y a aussi insatisfaction, colère et un inconfort corporel qui se manifeste par des gestes, par un regard ou par des malaises physiques.



Vos mécanismes de protection…

Tout cela fait partie de vos mécanismes de protection contre l’autre qui ne fait pas ce que vous aimeriez, qui n’est pas comme vous aimeriez. Parfois vous jugez de l’autre en vous sentant supérieur, plus connaissant, plus capable. Souvent vous jugez l’autre incapable, incompétent, contrôlant, difficile à vivre et à comprendre. Regardez bien à deux fois avant de juger car dans ce que vous voyez dans l’autre il y a vous-même. Il y a votre propre impuissance à contrôler l’autre, votre propre incapacité à comprendre l’autre, votre propre incapacité à l’aimer véritablement dans sa blessure. Si vous étiez vraiment dans la compassion et dans l’accueil des énergies de l’autre, vous n’auriez pas cet inconfort, vous n’auriez pas ce jugement. Il n’y aurait que la compassion en vous, que l’amour véritable car vous verriez la blessure de l’autre et son comportement ne viendrait pas réactiver votre propre blessure et vous mettre dans un état d’inconfort et de mal-être intérieur. Il faut donc apprendre à vous élever au-dessus de ce mental qui contrôle encore vos émotions, qui contrôle encore vos réactions physiologiques et vous maintient dans un état perpétuel d’inconscience de qui vous êtes. N’oubliez pas que vous voyez l’autre à travers vos propres filtres, à travers vos propres lunettes. Portez-vous souvent vos lunettes noires qui vous font voir les aspects négatifs de l’autre plutôt que les aspects positifs ?

Et il y a aussi les fausses illusions de l’amour passion où vous mettez vos lunettes roses. Où soudain l’autre devient merveilleux, extraordinaire, parfait et vous transporte… au 6e ciel… car il vous transporte dans le mental qui n’est plus capable de juger. Est-ce mieux ? Est-ce pire ? C’est simplement différent, c’est une autre tactique du mental. Lorsque l’attraction physiologique, lorsque les odeurs, lorsque les signes invisibles énergétiques entre chaque individu se rejoignent dans une compatibilité, cela crée ce phénomène d’attraction qui, sans vous décevoir, est très animal et crée cet amour que vous jugez extraordinaire sur le moment, mais qui n’est qu’une autre illusion.

Vous vivez encore dans l’illusion. Lorsque vous arrivez à cette étape-ci de votre croissance, il faut apprendre à vous élever au-dessus de ces illusions que vous créez par vos blessures. Ces illusions sont difficiles à déceler et demandent d’être conscient à chaque instant. Bien souvent ce que vous n’aimez pas en l’autre est ce que vous faites vous-même. Lorsque l’impuissance, l’incapacité à comprendre ou à agir de l’autre vous dérange c’est que possiblement, à un niveau de conscience plus brut que le vôtre, elle vous reflète subtilement votre propre impuissance, votre propre incapacité à comprendre certains aspects de vous.

Il vous est sans doute arrivé de sentir que l’autre est dangereux, menaçant pour votre bien être matériel, votre position sociale, votre couple. Ou encore qu’il manque de justesse, de discernement, de respect des normes établies.



Vous-même, êtes-vous toujours dans les normes ?

Vous êtes dans les normes que vous vous êtes créées mais sont-elles meilleures que les autres ? Ces normes créées à travers vos perceptions de la réalité sont-elles plus vraies que celles des autres ? C’est ainsi que vous maintenez l’illusion de la séparation. Comme vous l’avez vu dans le 2e atelier, ces perceptions de la réalité ont été faussées dès l’enfance par le mécanisme du mental qui a interprété de façon erronée un événement souvent anodin et a répété pendant des années la même histoire de façon inconsciente.

Vous êtes maintenant rendus à une étape plus subtile de l’ego. Vous avez dépassé l’ego brut, fabriqué des peurs les plus visibles. Il vous est plus facile d’identifier vos mécanismes intérieurs et vous commencer aussi à les voir en action chez les autres. Mais comme le mental n’est pas encore guéri, que faites-vous intérieurement ou extérieurement ? Vous jugez encore de l’autre, vous le comparez aux normes intérieures que vous avez établies et souvent vous ne le comprenez pas. Parfois même vous coupez la communication et vous dites que cela ne vaut pas la peine d’essayer car de toute façon il ne comprendra pas. Et la personne sentant que vous coupez le contact se retire elle aussi, ce qui fait que vous n’avez rien appris, rien compris.

En vous élevant un peu plus haut, en devenant l’observateur de vos comportements, de vos attitudes, vous finirez par découvrir que l’autre reproduit ce qui est encore en vous. À ce niveau-ci vous avez à prendre conscience de l’existence du faux soi. Ce faux soi aime bien se comparer et se donner l’apparence d’une certaine supériorité intérieure. Il se dit : J’ai beaucoup travaillé sur moi-même… j’ai fait beaucoup de progrès… je suis bien meilleur que je ne l’étais et bien meilleur que la majorité des personnes autour de moi… Chers frères et sœurs, vous n’avez pas fini de grandir, vous êtes encore très souvent dans l’illusion de vous-mêmes.



Alors comment dépasser cette illusion ?

Tout simplement en prenant conscience de ce qui vous arrive ? Du jugement intérieur que vous faites vis-à-vis l’autre, de cet état de retrait vis à vis l’autre. Tout cela est encore l’ego qui croit savoir, croit être, qui se compare et se croit supérieur. Mais en resterez-vous là ? Non, votre âme désire dépasser ce niveau de conscience qui est à la base même de la chute de l’ange dans l’orgueil humain. À ce point-ci de vos vies vous arrivez à cet espace intérieur où, dans un passé très lointain, l’ange divin s’est rendu compte qu’il était différent des autres et où il s’est mis à se comparer en se disant : Je suis plus capable que celui-là, peut-être un peu moins que celui-ci, mais je suis quand même un bel être et j’ai des pouvoirs.

Et que s’est-il passé ? L’ego est né. L’ego est le pouvoir d’individualisation.

En vous individualisant vous avez créé l’être unique que vous êtes devenu. En tant qu’êtres de lumière, vous êtes venus sur ce plan pour vous individualiser, pour découvrir cette différence et vous manifester dans cette différence tout en étant capable d’aimer l’autre et de créer un Tout d’amour, de respect, de partage, d’union, de communauté.



Est-ce que l’humanité est revenue à ce point d’évolution ?

Non, pas encore n’est-ce pas ? Vous voyez qu’il y a encore beaucoup trop de conflits dans vos vies et dans la vie des gens autour de vous et dans le monde en général. L’humanité perd ses repères de plus en plus, elle a besoin de personnes telles que vous pour aider à relever son niveau de conscience. Et pour cela il est nécessaire que vous continuiez à évoluer et à prendre conscience. Vous n’avez pas fini de traverser les champs cosmiques, il est temps de regarder cette séparation de l’ego cosmique qui en s’individualisant s’est coupé du Un qui était au début des temps.

Au début de l’ère de cette planète, il y a eu une époque, un âge d’or disent certains, le paradis terrestre disent d’autres, où les êtres venus du cosmos vivaient dans l’amour mutuel, dans le respect de chacun. Ces êtres venus de l’esprit divin avaient déjà commencé le processus d’individualisation mais avaient su maintenir l’amour et la joie du partage. Même si chacun savait que celui-ci était plus habile en ceci alors que l’autre était plus habile en cela, il n’y avait pas de jugement comme vous le faites aujourd’hui. Ils étaient simplement partis d’un grand Tout qui fonctionnait ensemble pour le bien de la communauté. Il n’y avait pas de « je suis le meilleur », « je suis le plus important ».

Ce temps était bien différent de votre monde actuel où vous en êtes rendus à juger que votre petit orteil est moins important que votre cerveau. Il est vrai qu’il n’a pas le même rôle et que vous pouvez vivre sans lui mais il est important pour que l’ensemble soit complet. Et lorsque le cerveau reste dans l’énergie du divin, il aime le petit orteil comme s’il était lui-même parce qu’il est parti du tout que l’être humain constitue. Le cerveau sait que sans tous les organes, sans les mains, sans les pieds il ne serait rien, qu’il a besoin de tous ces organes pour se manifester. Il en est de même sur votre terre, vous avez oublié l’importance du petit pour vous centrer sur le grand, mais le grand sans le petit n’est plus juste. Lorsque le grand se dit : Je suis capable de vivre sans lui, il n’est pas utile débarrassons-nous en, tuons-le il nous dérange cela crée les guerres, les dissensions, les divisions. Ces divisions, ces dissensions, ces guerres sont aussi en vous. Alors élevez-vous, élevez-vous au-dessus de l’ego cosmique non évolué et entrez dans le sas supérieur de l’esprit de lumière qui s’ouvre au divin. Ce sas est un espace difficile à traverser car il est rempli d’illusions, de mirages et il est bien difficile de faire le discernement entre ce qui est vrai et ce qui est faux.



Vos sens créent le mirage…

Vos sens vous aideront à faire ce discernement car ce sont eux qui créent le mirage, mais ce sont eux aussi qui peuvent vous ramener à la réalité. Si vous voyagez dans le désert et que vous avez soif et chaud et que soudain vous voyez une oasis avec de l’eau et des arbres vous hâtez le pas afin de vous rafraîchir le plus vite possible. Mais lorsque vous vous en approchez, que vous voulez toucher à l’eau, il n’y a pas d’eau, il n’y a pas d’arbres, tout cela est un mirage, une illusion créée par votre mental qui désire l’eau, qui désire l’ombre pour se reposer.

Et bien vous créez des mirages pour vous reposer, pour vous protéger, croyant ainsi vous guérir. Mais que fait l’être qui découvre que cela n’était qu’un mirage ?

Bien souvent il se décourage, il se sent encore plus perdu qu’auparavant, il a encore plus soif, plus chaud, plus peur, Et bien lorsque vous entrez dans le sas des illusions et des mirages de l’ego cosmique c’est un peu pareil. Lorsque vous découvrez que vous n’êtes pas aussi parfait que vous pensiez, pas aussi évolué que vous croyiez, il y a souvent un moment de découragement et de crainte de ne pas réussir. Cette crainte qui affecte l’adepte lorsqu’il arrive à ce niveau de conscience est importante pour plusieurs d’entre vous qui avez un mental fort. Alors le doute revient en force ainsi que l’insécurité, la peur de ne pas y arriver. Parfois il arrive que l’adepte rechute dans l’ego inférieur pour quelque temps pour ensuite se rendre compte que ce n’est pas ce qu’il désire. Cette prise de conscience lui permet d’amorcer une nouvelle remontée vers la lumière.



Mes énergies d’amour vous porteront

Mes énergies d’amour vous porteront dans l’énergie christique et ces hautes vibrations vous permettront de ne pas chuter à nouveau dans l’ego humain. Afin de bien intégrer cet enseignement, commencez à observer intérieurement vos attitudes devant les personnes qui vous dérangent. Faites-le à un niveau très subtil en comprenant que ce n’est pas vraiment la personne qui vous dérange mais que c’est plutôt vous-même qui êtes dérangés par vos propres interprétations, par vos propres blessures. Lorsque vous serez guéris, l’autre ne vous dérangera plus. Vous serez vraiment dans la neutralité émotionnelle et capable de vraie compassion, de vrai amour dans le non-jugement et c’est là que se trouve la Présence. La Présence à l’autre, la Présence à soi en l’autre, la Présence à la vie Une en tout ce qui est.

C’est là que se retrouve le Soi divin manifesté dans la nature humaine. C’est à cette étape de croissance que nous vous aspirons à travers les énergies christiques de ce moment présent.

Entrez dans le cœur pour un moment et observez comment vous accueillez vos craintes de ne pas réussir… Voyez comment vous accueillez les autres dans votre vie… regardez votre motivation à poursuivre le chemin, à vous élever au-dessus de cet ego cosmique non évolué qui maintient l’illusion et voyez le choix qui en découle. Désirez-vous vous aventurer dans ce sas, ou préférez-vous rester dans ce petit confort que vous avez atteint ?

Si vous êtes sensible à l’énergie christique vous sentirez que votre âme est appelée à s’élever, à dépasser ses peurs, à ne plus se laisser arrêter en chemin par l’ego.

Mais vous sentirez aussi que l’ego résiste, qu’il a peur. « Si j’enlève tous mes mécanismes de protection tu seras en danger… qui va te protéger ?

Qui va prendre soin de toi, c’est moi qui ai toujours fait attention à ce que tu ne sois pas blessé par les autres ? »

Alors dites-lui à cet ego, « Je ne suis blessé que par moi-même, que par mes fausses interprétations de ma réalité. C’est toi qui me blesses sans le vouloir et c’est toi qui m’aimes à la fois… tout comme je fais avec les autres… Je blesse les autres tout en les aimant à la fois… Je ne veux plus blesser les autres… Je ne veux plus juger les autres, je veux les aimer véritablement.

Alors permets-moi de faire ce pas qui m’amène au-delà de mes peurs de ne pas réussir, de mes peurs aussi qui sont tes peurs de ne plus être protégé. »

Et laissez votre âme contempler ce moment où vous atteindrez ce niveau, où vous ne serez plus l’émotion de peur, plus le jugement et où vous pourrez rester dans cette neutralité tant désirée par l’esprit de vie Une, qui est votre 8e chakra. Où vous pourrez demeurer observateur de vous-même et de l’autre et éviter que les illusions manipulent vos instincts et dirigent votre vie sans vous en rendre compte. C’est ainsi que vous prendrez conscience à un niveau bien supérieur à celui que vous êtes actuellement. Ayez foi en vous, ayez foi en cette lumière qui descend en vous.

Et moi votre frère Jésus je vous inspire de ma vie et de ma joie du retour au Père. Je vous dis suivez-moi, j’ai ouvert le chemin pour vous. J’ai enlevé les obstacles, venez avec moi. Je vais vous montrer le chemin du retour à la vraie Présence à l’autre et à vous-mêmes, qui est la manifestation du Père et de la Mère divine en vous, pendant que vous êtes encore dans ce corps physique matériel.

Puisse-t-il y avoir beaucoup d’êtres qui, comme vous, avancent dans le chemin de la lumière de l’esprit, se guérissent et partagent ce qu’ils ont appris, afin que l’humanité puisse faire un bond en avant et sortir de ce marasme de violence, de peur, de manipulation, qui est le lot de la terre actuelle. La loi du retour se manifeste en vous tous, laissez-moi vous guider vers la lumière de l’esprit qui comprend les blessures, qui pardonne, qui s’élève au-dessus des peurs et qui sait ensuite guider les autres vers une meilleure perception d’eux-mêmes.


Votre frère Jésus.

 

 

Source de cet article : http://www.energie-sante.net/ng/?p=416

 

 

 


 



Contact et infos :

Commenter cet article

huguette 29/08/2010 20:16



bisous, rené,


oui c'est long cheminement, une remise en question  perpetuelle, et ne dit on pas de l'autre qu'il est notre miroir...


j'ai lu aussi les messages des hiérarchies "du ciel et de la terre.org entre autre: "jésus sa vie,  sa mission


huguette