Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par René Dumonceau

Dans ce message AILES, découvrez ce qui concerne le nouveau plan, comment rester dans l’œil du cyclone, et davantage au sujet de l’énergie du cœur.

 

Bienvenue !

 

Nous entrons maintenant dans un nouveau territoire, et tandis que nous continuons à évoluer, tout en étant en même temps présents pendant la phase finale de « la fin des fins », nous nous trouvons dans des espaces nouveaux et intéressants que nous avons peut-être encore à expérimenter.

 

Le vieux monde tel que nous le connaissons est en train de s’écrouler plus rapidement en ce moment. Nous trouvons peut-être qu'il est plus difficile que jamais d'interagir et de participer à bien des choses. Il se peut que rien ne nous semble « juste » ou bien, nous nous demandons peut-être où nous sommes censés être et, en plus, nous pouvons avoir le sentiment d’être perdus au milieu de nulle part, car les contacts avec les restes de la vieille réalité sont comme de vieilles habitudes de survie obligatoires que nous devons supporter pendant encore un moment.

 

Comme si nous avions été évincés sans laisser de traces, flottant sans ancrage dans l'espace extérieur, et soutenant notre propre centre personnel à l’intérieur de nous seuls, nous attendons que le vieux monde poursuive son démantèlement et le transfert des énergies et des créations qui ne pourront jamais s’adapter dans une réalité du nouveau monde.

 

Les alignements du nouveau, la préparation de la terre pour le nouveau, et les secousses qui vont continuer à se manifester pendant de nombreux mois à venir, ont créé autour de nous une instabilité qui nous oblige à faire des pieds et des mains pour nous raccrocher à quelque chose... quelque chose qui, nous l’espérons et nous prions pour ça, nous semblera à peu près bon et doux.

 

Pareils à des acteurs dans une pièce où le script ne convient plus, nous pouvons continuer avec nos vieilles rides et nos vieux masques, ou même nous demander comment nous sommes censés interagir avec d'autres personnes qui se sont barricadées dans une boîte de peur, attendant inconsciemment Dieu sait quoi. Et même au mieux, voir les autres se comporter encore comme si tout était apparemment OK, alors que nombre d'entre nous savent ce qui est à portée de main aux niveaux invisibles, peut amener certains d'entre nous à se demander dans quel étrange film de science fiction nous nous sommes nous-mêmes désormais placés.

 

Bien sûr, bien sûr, et comme toujours, nous sommes en train de progresser dans un processus spirituel d'ascension qui se déploie et se révèle sous des formes que nous n'aurions jamais imaginées jusqu'à ce qu’elles arrivent droit sur nous. Et comme toujours, c'est précisément la possibilité du libre choix qui crée ce genre d'expérience que fera la planète tandis qu’elle continue de se transformer et de se façonner en une demeure nouvelle et vibrante pour une toute nouvelle réalité.

 

Dans tous ces domaines, même si tant de choses sont en train de parvenir à un dénouement final, c’est notre processus spirituel d'évolution parallèle qui crée de nouveaux individus, des individus qui apprendront à évoluer en des êtres de vibration plus élevée, se trouveront tout naturellement exactement où ils doivent être, et seront aussi précisément qui ils sont, et ce qu’ils doivent être.

 

Comme cela s'est passé tant de fois jusqu’à présent avec cette expérience unique en son genre, le plan a de nouveau changé, ou du moins il a été re-façonné en quelque chose qui correspond au déploiement actuel des libres choix et des moyens selon lesquels la planète et ses habitants ont choisi de vivre ce changement colossal.

 

La peur et l'instinct de conservation ont créé une expérience massive de séparation. Nous ne nous « voyons » simplement pas les uns les autres, et donc, le commencement de nouvelles créations avec d'autres, à un niveau vibratoire beaucoup plus élevé, qui resteront inaltérées pendant la fin des fins, a maintenant été radicalement retardé. En ce sens, nous sommes maintenant encouragés à « faire profil bas » pour ainsi dire, et à nous ouvrir à de nouveaux espaces beaucoup plus subtils, doux, faciles, légers, et qui ne comportent rien de grand ni de spectaculaire.

 

Cet ajustement à un plan de niveau plus élevé va se manifester de manières variées. Nous pouvons nous retrouver en train de travailler pour les autres, avec un salaire sûr, au lieu d'être indépendants. Nous pouvons nous retrouver dans des rôles centrés sur ce qui est simple et sans complications, sans ordre du jour ni plan. Nous pouvons constater que nous n’avons pas besoin de « faire » quoi que ce soit, mais maintenant tout simplement profiter de là où nous sommes car, très subtilement et authentiquement, nous sommes censés désormais être ceux que nous avons toujours été à nos niveaux les plus vrais et les plus élevés. Les choses seront beaucoup plus « calmes » en restant dans l'œil du cyclone. Nous n’allons rien créer de nouveau. Nous sommes tenus à l’écart de tout danger.

 

Nous pouvons penser que nous sommes en train de retourner dans l'ancien ou de retourner dans le courant dominant, mais ce qui se passe, c'est que nous sommes en train de revenir à l'essentiel. Tant de choses (notamment l'électronique, par exemple), sont allées aussi loin que possible, au point d’avoir perdu leur intention originelle (y compris également le mouvement « New Age »), et elles doivent maintenant parvenir à terme. En outre, nous retournons dans ce qui ressemble au courant dominant parce que nous sommes en train de nous ancrer dans la nouvelle terre, et que cette nouvelle terre est vraiment ici.

 

Nos nouveaux espaces et nos nouveaux rôles concernent tous le simple fait d’être. Être les aspects de nous-mêmes les plus vrais et les plus simples. Et comme ces aspects viennent tout naturellement à nous, ces nouveaux espaces ne demanderont aucun effort. Nous sommes maintenant encouragés à être des phares de lumière autonomes en étant simplement nous-mêmes. Nous pouvons constater que nous n'avons aucun désir d'aider en quoique ce soit, d'aider quiconque, ou tout ce qui est de la même veine. Nous pouvons voir les autres demander une aide que nous avons peut-être apportée dans le passé, et sentir tout simplement que nous en avons « vraiment fini » avec ce genre de chose. Nous pouvons ressentir une fin impérative de la plupart de tout ce que nous avons jamais connu. Une mort définitive.

 

Ce qui se produit ici, c'est que nous sommes emmenés vers des espaces où nous sommes grandement protégés de l’effondrement. Nous n’étions pas censés nous écrouler avec tous ce qui s’écroule, ni même faciliter le processus. Nous sommes maintenant guidés vers des espaces complètement dégagés de la vieille réalité qui s’effondre comme une rangée de dominos. Si nous nous sentions invisibles auparavant, nous nous sentirons encore plus invisibles maintenant. C'est parce que nous ne pouvons nous permettre de servir de bouées de sauvetage, nous ne pouvons permettre à ceux qui peuvent paniquer et se noyer de nous faire couler et de contribuer à notre disparition.

 

Dans le passé, notre processus spirituel d'évolution nous a progressivement amenés à nous sentir invisibles, car nous vivions et vibrions à un niveau d'existence beaucoup plus élevé. Ceux qui étaient dans la densité et absorbés en eux-mêmes en raison d’états égoïques, étaient incapables de nous voir. Maintenant, nous sommes plus invisibles que jamais, car nous sommes naturellement emmenés vers des espaces de sûreté et de sécurité pendant ces dénouements massifs et ces heures de grand effondrement.

 

Le plan précédent était que nous nous retirerions de la vieille réalité, ce que beaucoup d'entre nous ont fait. Ensuite, nous avions prévu d’entreprendre la création d’une toute nouvelle réalité dans un tout nouveau monde, tandis que nous nous réunirions en tant que frères et sœurs. Cette nouvelle réalité que nous allions créer en tant que tout allait nous soutenir alors que la vieille réalité finirait par disparaître complètement de façon très progressive et aimante. Pendant tout ce temps, nous aurions aidé ceux qui le désiraient et qui le demanderaient à monter les barreaux vibratoires de l'échelle d’ascension. Eh bien, devinez quoi ? Les êtres humains ont le libre choix et cela a engendré encore une autre petite modification du plan. Cela finira-t-il un jour ?

 

Les âmes prêtes ne sont pas en nombre suffisant, et l'ancien plan ne peut donc se déployer. La vieille réalité est bien en train de finir, et la terre progresse comme elle l'avait prévu, mais le « comment » et le chemin qui va nous y emmener changent avec chacune de nos respirations. Nous sommes bien sûr dans un nouvel espace de vibration  plus élevée dans le cosmos, et cela suffit à créer de soi-même des états d'être nouveaux et impressionnants. Aussi, quel que soit ce qui peut sembler se passer autour de nous, ce qui se passe en nous est véritablement quelque chose de très nouveau... Et cela concerne l'énergie du cœur. C’est l'énergie du cœur qui nous conduira exactement là où nous devons être. Et c’est elle qui va nous servir de source pour la création de tout ce dont nous pouvons avoir besoin dans la période à venir.

 

Le 21 avril je me suis réveillée à l'aube pour trouver mon père dans ma chambre. Un peu étourdi, il ne savait pas trop où il était. Tout ce qu'il pouvait dire était : « Je ne savais pas à quoi m'attendre. Je ne savais vraiment pas à quoi ça ressemblerait. » Quelques heures plus tard, ma fille m'a appelée pour me dire qu'il était mort, et c'est à ce moment-là qu'il était arrivé dans mon espace. Nous avons passé les deux jours suivants à parler sans discontinuer tandis qu'il s’absentait pour de courtes périodes, puis revenait. En très peu de temps il avait trouvé le moyen de s’orienter et réalisé où il se trouvait désormais, et il s’éclipsa rapidement. Quoique cette phase particulière du non-physique (immédiatement après sa transition) fut brève, ce fut bien agréable de lui parler encore une fois.

 

Je me demandais pourquoi il était venu vers moi immédiatement après avoir quitté son corps, au lieu d'arriver quelque part ailleurs. Et lorsque je lui ai demandé quels autres endroits il avait parcouru pendant ces quelques jours, il est devenu clair que l'énergie du cœur dicte qui se connecte à qui.

 

En tout cas, mon père a toujours su combien je l'aime. J'ai eu la chance de n'avoir absolument aucun regret lorsque son temps ici s’est terminé. Je sais qu'il sentait tous les jours mon amour pour lui, et qu’il l'a toujours apprécié. Alors, ce fut ce grand amour que nous avons partagé qui a dicté où il allait atterrir quand il a quitté sa forme. L’amour a également dicté où il se rendrait ensuite, car il me disait parfois ce qu'il avait fait dans la journée. Une nuit, nous avions parlé pendant assez longtemps et j’ai fini par lui dire : « Papa, je suis claquée. J'ai besoin d'éteindre la lumière et de dormir un peu. » Sentant que je risquais de le repousser, je lui ai demandé ce qu'il faisait pendant que tout le monde dormait. « Oh Karen » répondit-il, « Il y a tant d'endroits où je vais ! J'arrive à aller à des concerts un peu partout où je veux ! » Il adorait la musique, et j’ai pu sentir le bonheur et la joie qu'il éprouvait lors d'un concert quelque part sur la planète. Son cœur et sa joie l’ont emmené immédiatement où il voulait être et vers ce qu'il souhaitait expérimenter.

 

Plusieurs jours avant sa messe de souvenir, il avait disparu de mon espace. Je savais qu’après une messe de souvenir, la plupart des âmes partent alors pour leur prochaine phase « d’admission ». Lors d'une de nos dernières conversations après qu'il eut disparu je lui avais demandé de bien vouloir me faire savoir quand il serait « vraiment parti » depuis un certain temps. Le soir de sa messe de souvenir (à laquelle je n'étais pas « supposée » participer), alors que j'étais assise avec ma fille dans son salon tard dans la nuit, il s’est montré et m'a dit qu'il allait maintenant passer à la prochaine étape de son voyage. Le lendemain, j’ai pu voir son âme de nombreuses fois, mais il était beaucoup plus jeune, pendant ses jours les plus heureux lorsqu’il a grandi en Inde.

 

Je vous raconte cette histoire car plusieurs d’entre vous qui ont également des êtres chers partis récemment ont écrit pour me demander de la partager avec vous, et aussi parce que notre propre processus spirituel d’évolution consistant à mourir alors que nous sommes en vie y ressemble beaucoup.

 

Dans la prochaine dimension nous nous orientons par le cœur. Lorsque nous sommes dans l'espace du cœur, tout est radicalement différent. Et nous pouvons maintenant rester dans ces états la grande majorité du temps. Dans l'espace du cœur, nous pouvons voir bien davantage. Tout a un sens, et tout est clair. Et en plus, nous nous voyons les uns les autres, nous voyons que tout, absolument tout est vraiment connecté et soutient un ensemble (ou mode d'existence), et nous en venons à voir clairement que le monde de la séparation est créé à partir de la densité qui existait dans la vieille réalité et dans les dimensions ou émotions de vibration plus basse.

 

Une fois que nous sommes arrivés plus complètement dans ces dimensions supérieures, il peut être extrêmement difficile de participer à ce que nous laissons derrière nous et de vivre dans un monde de séparation. Nous pouvons avoir envie de crier : « Regardez-moi ! Je suis ici ! », tout comme mon père l’a peut-être ressenti après avoir quitté son ancienne forme et qu’il circulait encore dans le vieux monde de son passé. Si nous avons évolué dans un état où tout ce que nous connaissons est l'énergie du groupe, et que nous avons vraiment un très haut respect les uns pour les autres en raison de ce que nous sommes, nous pouvons nous sentir littéralement comme en enfer dans un monde où ce n'est pas la norme.

 

Jusqu'à ce que ce moment arrive, et alors que nous vivons encore dans la réalité physique qui nous entoure, nous sommes encouragés à rester dans l'œil du cyclone, à être celui que nous savons être sous notre forme la plus simple et la plus authentique, et à savoir que tous nos besoins seront miraculeusement satisfaits. Un courant invisible d’énergie divine est à la barre pour nous pendant ce temps. Ce courant invisible est en train d’installer les choses pour nous, il s’assure que nous sommes pris en charge, et tout ce dont nous avons besoin de faire est de suivre les petits cailloux blancs et de saisir les opportunités vers lesquelles nous conduit notre cœur.

 

Alors que l'énergie du cœur commence à dépasser tout le reste, nous allons dans le même temps apprendre des modes d’existence très nouveaux qui serviront à nous soutenir pendant la durée de l’effondrement. Lorsque je traversais les États-Unis en voiture la semaine dernière, j'ai eu la chance d'être dans l'énergie du cœur et d’expérimenter où elle me conduisait. J'ai rencontré les gens les plus extraordinaires dans les plus petites des villes, et j’ai vécu les expériences les plus aimantes et les plus respectueuses que j’ai eues depuis très longtemps. C’était si beau, que même mon chat a apprécié le voyage, alors qu’il est généralement désemparé pendant le trajet.

 

L'énergie du cœur l'emporte sur tout le reste. Elle n’a que faire de la croyance spirituelle, de la couleur, du style de vie, de la profession, ou de l’âge. Elle est le ciment et le connecteur, elle est ce qui nous permet de nous voir les uns les autres. Et lorsque nous sommes dans la sphère de l'énergie du cœur, il nous suffit de rester dans notre propre espace... centré et dans l'œil du cyclone.

 

Tout mon amitié et ma gratitude,



Karen



Source de l'article : http://www.emergingearthangels.com/latest.html


Traduit en français par Anne Duquesne : http://www.anneduquesne.over-blog.net/article-ailes-du-30-avril-2010-49578353.html

 

 

 






Contact et infos :

Commenter cet article

Nanou 09/05/2010 10:04



Bonjour René, j'espère que tu vas bien ?


Va falloir que je te contacte, j'ai besoin de tes Lumières....


passes un bon dimanche et avec un peu d'avance un bon début de semaine... Bisous pleins de Lumière :)**** Nanou ****



René Dumonceau 12/05/2010 14:17



Yes, je vais bien.


Je viens de rentrer d'une semaine de consultations et de formations au Reiki Verseau à Strasbourg.


C'était génial.


Tu me contactes quand tu veux Nanou.


Coeurdialement.


René