Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par René Dumonceau

La date de mon anniversaire approche. Tous les ans, il y a une grande célébration en mon honneur et je pense que cette année encore, cette célébration aura lieu. Pendant cette période, tout le monde fait du shopping, achète des cadeaux, il y a plein de publicité à la radio et dans les magasins. Tout cela augmente au fur et à mesure que la date de mon anniversaire se rapproche.

C’est vraiment bien de savoir, qu’au moins une fois par an, certaines personnes pensent à moi. Pourtant je remarque que si, au début, les gens paraissaient comprendre et semblaient reconnaissants de tout ce que j’ai fait pour eux, plus le temps passe et moins ils semblent se rappeler la raison de cette célébration.

Les familles et les amis se rassemblent pour s’amuser, mais ils ne connaissent pas toujours le sens de la fête. Je me souviens que l’année dernière, il y avait un grand banquet en mon honneur dans une famille. La table de la salle à manger était couvertes de mets délicieux, de gâteaux, de fruits et de douceurs. La décoration était superbe et il y avait de nombreux cadeaux emballés et posés sous un sapin flamboyant.

Ce qui m'a étonné, c'est que je n'étais pas invité à leur table. J’étais, en théorie, l’invité d’honneur, mais personne ne s’était rappelé de moi et ils ne m’ont pas envoyé d’invitation. La fête était en mon honneur, mais quand ce grand jour est arrivé, on m’a laissé dehors. Ils m’ont fermé la porte au nez, m'empêchant de partager leur table et leur joie. Plus les années passent et plus les portes se referment devant moi le jour de mon anniversaire.

 

Comme je n’étais pas invité, j’ai décidé de me joindre à leur fête. Sans faire de bruit, sans me faire remarquer, je me suis assis dans un coin et je les ai observés. Tout le monde buvait, certains étaient ivres, ils faisaient des farces, riaient à propos de tout et de rien. Ils s'amusaient beaucoup.

Un peu avant minuit, un gros bonhomme à la barbe blanche est arrivé. Il était vêtu d’une longue robe rouge et d'un grand bonnet à bords blancs. Sans arrêt il criait : "ho, ho, ho !". Il s’est assis sur le fauteuil du salon et tous les enfants ont couru autour de lui en criant : «père Noël ! père Noël ! » Comme si, en réalité, la fête était en son honneur ! Le gros bonhomme vêtu de rouge a distribué des friandises et des fruits aux enfants et, à minuit, tout le monde a commencé à s’embrasser. J’ai ouvert mes bras et j’ai attendu que quelqu’un vienne m'embrasser, moi aussi mais… personne n’est venu vers moi.

Soudain, ils se sont tous mis à s’échanger des cadeaux qu'ils ont pris sous le sapin. Ils les ont ouverts un par un, en grande excitation. Quand tout a été déballé, j’ai regardé pour voir si, peut-être, un cadeau était resté sous le sapin à mon attention mais il n'y en avait plus.

C'était le jour de votre anniversaire. Tout le monde a fait la fête, a reçu des cadeaux, sauf moi. D'ailleurs ils n'ont pas eu une pensée ni un seul regard vers moi pendant toute la soirée. Alors, comprenant que je n’étais pas désiré à cette soirée, je suis parti en silence.

Je me demande s'il en sera de même cette année. Les gens se rappellent-ils encore ce qui est à l'origine de la fête de Noël ? Ou ce jour est-il seulement synonyme  de ventres bien remplis et de cadeaux ?

En souvenir de ce que j'ai fait pour vous il y a un peu plus de deux mille ans, j'aimerais que cette année, pour la fête de Noël, vous me laissiez entrer dans vos vies, dans vos maisons et dans vos coeurs.

 Je vous aime très fort.

JESUS


Message reçu par mail ce matin du 13/12/2011 - Auteur anonyme.

 

********** 

René Dumonceau

Eveilleur du potentiel énergétique et intuitif de chacun 

Initiateur du Reiki Verseau 

Facilitateur de mieux-être

 

Source de cet article - René Dumonceau : www.lescheminsdelenergie.com


 


MON-LOGO-copie-1.jpg

 

  Découvrez le REIKI VERSEAU

 

CHACUN a de l'énergie dans les MAINS, c'est évident !

 

Les ABONNEMENTS aux soins REIKI VERSEAU à distance

 

Mon catalogue d'INITIATIONS à distance

 

Les ASTUCES énergétiques de René Dumonceau

 

 


  Contact et infos

 

MAI8_ANM.GIF


 

Commenter cet article

LEFORT Eliane 17/12/2011 09:02


Je répondrai par un autre texte : CHERCHER A NAITRE


 


Il se peut que le grand problème de notre vie


ne soit pas tellement de vivre,


mais finalement de naître !


Partout il est dit que nous avons le mal de vivre,


n'aurions-nous pas plutôt le mal de naître,


c'est-à-dire de devenir celui, celle que nous sommes vértitablement ?


Car nous ne sommes pas l'homme, la fermme


que nous paraissons être :


célèbre ou inconnu (e), riche ou démuni (e), habile ou maladroit (e)...


Tout cela, c'est l'apparence des choses.


Nous sommes un homme, une femme qui cherche à naître.


Si tu saisis en toi cette plusation merveilleuse


qui te porte à ne pas être aujourd'hui ce que tu étais hier,


tu es en train de naître.


Si tu te sens aujourd'hui capable d'un amour tout neuf


que tu n'espérais pas hier,


tu es en train de naître.


Si tu te fais tout (e) petit (e) devant "lui"


pour te laisser conduire dans sa lumière,


tu es en train de naître.


Sois sûr (e) que la plus grande chose de la vie,


ce n'est pas de vivre,


c'est de naître constamment pour ne pas être vieux.


Puisses-tu garder la saveur d'une rencontre :


Dieu vient remplir tes mains de pauvre ;


la nouveauté que tu espères, il peut la faire jaillir en toi.


Puisses-tu garder la confiance et humble certitude


que tu est appelé (e) à faire naître les autres.


et voici qu'inlassablement,


Dieu frappe à ta porte et demande à naître en toi !


                                                                                           
Anonyme

René Dumonceau 19/12/2011 18:27



Merci éliane pour ce beau texte.


Je me permets de l'éditer en article sur ce blog.


Coeurdialement.


René



Nanou 14/12/2011 21:46


Ca a au moins le mérite d'être des réponses rapides !

jeanine. 13/12/2011 19:17


merci René d avoir partagé ce très beau texte, hélas il n est que trop vrai,il n y a pas que lui qui soit oublié

René Dumonceau 14/12/2011 15:04







Nanou 13/12/2011 18:03


A partager sans modération, je pense que tu n'y verras pas d'inconvénient....... Ce texte doit être "magique" !


Merci et belle continuation

René Dumonceau 14/12/2011 15:04



Merci pour le partage Nanou et merci pour les compliments.


Coeurdialement.


René