Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par René Dumonceau

L'intention, langage du Coeur


 

LOVE-LIGHT-AND-HEALING.jpg

 

 

 

Lorsque nous décidons d'aider une personne, de quelque manière que ce soit, prenons un instant avant de poser le geste que l'on veut faire pour elle. Interrogeons-nous intérieurement sur l'élan qui nous guide à aider, afin d'être dans une vibration positive de compassion, de réelle ouverture à l'autre dans ce qu'il vit.

 

 

 

Ce que je m'apprête à lui donner, ou à faire pour lui, correspond-il vraiment à ce dont il a besoin là, en ce moment ?

 

 

L'intention source en moi est-elle complètement dirigée vers l'autre de manière détachée, et nourrie de ma confiance en ses compétences personnelles pour transformer le négatif de sa vie en positif ?

 

 

L'aide que je souhaite apporter a-t-elle pour but d'atténuer un sentiment de culpabilité en moi ? Ou encore est-elle destinée à me valoriser à mes propres yeux, dans une faiblesse entretenue de mes manques, dans une croyance de faute à expier ? Est-ce que je me sens "mieux"... "plus"... ?


 

L'intention portée à chacun de nos actes est essentielle. Plus que le geste, ou la parole elle-même, elle crée le fait, elle est l'élan qui incitera la direction du chemin. Dans une situation où nous tendons la main à l'autre dans la conscience qu'il possède en lui ses propres ressources auxquelles puiser ses réponses, nous recevons autant que nous donnons. Lorsque nous choisissons d'être dans la spontanéité de la solidarité, plutôt que dans le conditionnement de la pitié ou l'indifférence révoltée, nous nous rappelons que nous sommes égaux et reliés, et que nous accueillons en nous exactement ce que nous offrons à l'autre.


 

Je l'ai vécu l'autre soir. Une femme sur une place de gare, vivant la douleur des coups trop souvent reçus et affrontant sa décision de ne plus subir cela. Partie avec ses ecchymoses et juste un sac contenant quelques affaires, mais l'essentiel : de la musique et de l'espérance. Et une grande force intérieure pour demander de l'aide aux passants, juste un coup de pouce, pour s'abriter de la pluie et passer la nuit en sécurité sous un toit, parce que le soir les services sociaux sont fermés. Elle n'avait pas besoin de pitié, elle ne voulait pas de plainte, ni même de louanges. Malgré sa faiblesse physique apparente, elle m'a surprise par ses paroles et par la précision dans l'expression de ce dont elle avait besoin. Elle était aux bords des larmes, démunie et solitaire, mais j'ai ressenti en elle une sorte de confiance, de conscience d'elle-même qu'elle imposait d'ailleurs naturellement à quiconque l'accueillait sur la défensive ou agressivement. Humblement, je reconnais que j'ai été de ceux-là, influencée par la ronde incessante des quémandeurs en tout genre de la place, et par l'a priori qui en résulte. Je suis revenue en arrière.



Parce qu'elle a accueilli ma réaction et me l'a renvoyée sans me juger, j'ai pris encore plus pleinement conscience de cette importance de l'intention. Et je me suis accordée quelques minutes pour identifier quelle était la mienne. Alors je suis revenue en arrière, et lui ai offert mon aide. Non parce que je me suis sentie "mieux" ou "plus", ou "coupable", mais parce que j'ai ressenti un profond élan d'amour et de solidarité pour cette femme. Je suis convaincue qu'elle vient de poser le premier pas sur un chemin de joie, parce qu'elle a écouté son coeur et suivi la direction qu'il lui indiquait. Elle ne demandait pas l'impossible, elle ne s'imposait pas avec une attente qui vous rend perplexe d'impuissance. Non. Elle avait juste besoin d'une main dans la sienne pour poser ce premier pas, ce premier pas vers la liberté d'être.

 

Merci Madame d'avoir croisé mon chemin et d'avoir, par votre attitude et vos mots, épanouit un peu plus mon Coeur, fait vibrer mon âme. Vous êtes de ces êtres que l'on oublie pas. Je vous souhaite Amour, Joie et Abondance chaque jour de votre vie.


 

Cet article est dédié à toutes celles et tous ceux qui,en ouvrant leur Coeur et leur Conscience à l'Amour d'eux-mêmes, prennent un jour cette décision magique de changer, de partir, de "faire autrement", de se respecter, de ne plus subir, de ne plus se taire. Nous sommes tous reliés et le bien accordé à soi-même est un bien accordé à l'humanité. Alors de tout Coeur,  Merci.


 

Avec tout mon Amour.

 

Danièle-DanIsis

 

 

 

danisis-plume.png

 

La Plume de DanIsis


© Le Verbe est une Clef, mai 2014


Gratitude de partager en respectant et mentionnant la source... 

 

 

Source de cet article : Danisis http://danisis.over-blog.com/2014/05/accueillons-en-nous-ce-que-nous-offrons-a-l-autre.html


Relayé par un blog de René Dumonceau 

 

Commenter cet article