Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Rene Dumonceau

Burn-out, bore-out, stress : une image de soi positive est déterminante

Des problèmes comme le burn-out, le bore-out et le stress dépendent en partie de la qualité de vos choix et du fait d'avoir une boussole interne pour naviguer. Les crises existentielles peuvent également jouer un rôle.

Avant, on parlait de midlife crisis. Maintenant, on parle aussi de quarterlife crisis vers vingt-cinq ans, du dilemme de la trentaine et de la classique midlife crisis autour des quarante-cinq ans.

A l'approche de leur retraite aussi, des personnes se posent soudain beaucoup de questions comme "Qu'est-ce que je désire encore faire ?", "Qui suis-je ?", "Qu'est-ce que j'estime important ?"...

Cela mène parfois à un comportement stéréotypé, comme l'achat d'une moto.

Mais derrière ce comportement, se cachent, tout au fond d'eux, des questions concernant le sens de la vie, la réalisation de soi et l'identité, explique la coach personnelle Hilde Mariën. Dans son livre "Ik ben het zo moe" (NDR : "Je suis tellement fatiguée"), elle aborde des solutions no-nonsense pour s'en sortir si la vie a des ratés.

 

 

Tout burn-out ou bore-out n'est pas la conséquence d'une crise de phase de vie et inversement. Toute crise existentielle ne mène pas à un burn-out ou à un bore-out ou à une dépression...

Celle que vous traversez actuellement peut simplement être causée par du stress ou des émotions intenses que vous avez difficile à gérer.

Il existe maintenant des formules de soins énergétiques transmis à distance en abonnements mensuels, qui vous aideront à retrouver la joie de vivre au quotidien.

Selon la formule que vous choisirez, l'énergie travaillera sur vous et également sur votre habitation et sur votre lieu de travail, histoire de générer une meilleure ambiance et de meilleures relations avec vos collègues pour que vous soyez moins fatigué en fin de journée.

Ce qui aura un impact positif sur vos relations avec vos proches et vous permettra de retrouver bien vite, de la joie de vivre au quotidien.

Infos complètes sur ce lien.

http://www.lesenergiesdevie.com

 

L'impression qu'il y a plus de crises existentielles de nos jours qu'auparavant vient du fait que nous vivons dans une société où beaucoup de choix semblent possibles et que beaucoup de personnes ne savent pas ce qui est important pour elles. Si, en outre, une caractéristique comme le perfectionnisme s'en mêle, il y a encore plus de chances que votre vie continue à "faire des ratés".

"Tout burn-out ou bore-out (stress du fait que votre travail est trop facile par rapport à vos capacités, ndlr) n'est pas la conséquence d'une crise de phase de vie et inversement, toute crise existentielle ne mène pas à un burn-out ou à un bore-out", dit Hilde Mariën. "Il n'y a pas nécessairement de lien, mais il arrive souvent qu'une crise existentielle entraîne une personne dans un burn-out ou bore-out."

Il est dès lors intéressant de savoir pourquoi certaines personnes semblent immunisées contre ce type de crises. "Ces personnes passent sans soucis à travers les problèmes et peuvent bien gérer le changement.

C'est une compétence que nous devrions mieux pouvoir développer car notre cerveau n'est pas tellement apte à appréhender le changement.

Ce type de personnes a également une image de soi, un amour propre, bien développés, sans pour autant être narcissiques ou dotées d'une confiance en soi démesurée.

Elles savent simplement bien ce dont elles sont capables ou non, ce qu'elles estiment comme important dans la vie et quels sont leurs buts.

Ce sont des personnes ouvertes au changement en lui-même. Elles désirent continuer à apprendre et à expérimenter de nouvelles choses. Elles ont aussi une façon de penser saine. Elles ne se tracassent pas, mais elles ont une réflexion par rapport à ce sur quoi elles peuvent elles-mêmes avoir un impact.

Amour propre, image de soi

Cette attitude est précieuse pour les choix que l'on fait. Et l'importance de faire des choix est justement l'un des chevaux de bataille d'Hilde Mariën.

Ne pas choisir n'est pas une option. Lorsque vous choisissez, vous devez toutefois faire attention aux pièges liés au choix.

Ne vous conformez pas aux autres, ne vous laissez jamais convaincre que les rêves sont trompeurs, ne pensez pas qu'il n'y a qu'une seule possibilité de choix et osez remettre vos certitudes en question.

Tout le monde n'est pas aussi flexible face au changement ou aux opportunités.

Pour y remédier, le préalable est d'acquérir suffisamment de connaissance de vous-même concernant vos talents, vos compétences, votre caractère, votre vision de la vie et vos valeurs.

L'état de l'image de soi est d'une importance déterminante pour la manière dont on aborde la vie.

"Imaginons qu'une personne ait vécu, lors de son adolescence ou de sa vie de jeune adulte, quelques expériences qui l'ont convaincue que, quoiqu'elle fasse, elle n'a pas d'influence sur sa situation. Si une telle personne prend ensuite des initiatives au travail et remet des choses en question, mais se voit systématiquement remise à sa place, elle peut alors retomber dans le scénario où elle estime ne pas avoir d'influence. Cela peut mener à un burn-out ou à un bore-out."

Dans son livre, Hilde Mariën désire mettre l'accent sur l'importance d'une image de soi positive pour, à partir de là, développer une vision de ce que vous désirez et faire des choix.

Article publié le 06/10/2016 par Benny Debruyne sur trends.levif.be

 

Remarques personnelles

Le contenu de cet article que je partage avec vous aujourd'hui est intéressant car quand on parle d'image de soi, d'amour propre, des choix que l'on fait ou que l'on ne fait pas, en réalité on parle de choses qui résultent du bon ou du mauvais fonctionnement du premier chakra. Celui qui est situé à la base de votre corps, au niveau du périnée.

Dans la médecine traditionnelle chinoise, on considère que le périnée est le fondement du corps humain, sa base, son assise. Les chinois l'appellent « le muscle des ancêtres ».

Si tout fonctionne correctement au niveau du premier chakra, alors on pourra dire : "Je suis, j'existe, je me donne le droit d'exister et de prendre ma place dans la société, j'ai confiance en moi, j'ai une bonne image de moi, etc..." Et donc, nous poserons nos choix de vie en conséquences.

Imaginez maintenant qu'il y ait des disfonctionnements au niveau de notre premier chakra : les affirmations seront à l'inverse, ainsi que nos choix de vie.

Au niveau énergétique et émotionnel, il existe de nombreuses raisons pour que le premier chakra soit en déséquilibre. Il est impossible de les énumérer toutes mais il y en a deux qui m'interpellent particulièrement : quand le périnée est sectionné ou endommagé lors d'épisiotomies ou de déchirures périnéales subies par les femmes lors d'accouchements.

Les épisiotomies et les  déchirures périnéales génèrent des fuites énergétiques sur le périnée, ce qui entraine un mauvais fonctionnement du premier chakra, avec des suites possibles pour la santé et les émotions de la femme qui les subit.

Si on démagnétise la cicatrice, cela rétablit une circulation énergétique normale dans le périnée et le premier chakra recommence à fonctionner normalement. Cela peut se faire très facilement à distance, par un bioénergéticien. Je vous invite à lire l'article très complet que j'ai publié à ce sujet sur ce site.

Merci de lire ce blog. Que votre vie soit lumineuse. Coeurdialement.

 

René Dumonceau

Coach de Vie

(R)éveilleur de Potentiels

 

Vous pouvez partager cet article à condition d’en respecter l’intégralité et d'en citer la source. Utilisez toujours votre discernement par rapport à ces écrits. Vous avez un Libre-Arbitre, alors utilisez-le et surtout, écoutez ce que vous dicte votre coeur. Lui seul détient votre vérité, laissez-le vous guider.

 

 

lesenergiesdevie cicatrices

  INFOS ICI

 

Commenter cet article