Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Rene Dumonceau

Le jeune homme et son âne

Juché sur son baudet, un homme vient de décider de quitter sa vallée, celle où il est né.

Il sait que le temps est venu, pour lui, d’entreprendre le « voyage » dont il rêve depuis sa plus tendre jeunesse.

Où compte t-il aller ? Pas très loin, juste dans la vallée d’à côté où, il en est intimement persuadé, l’attend celle qui doit partager sa vie… c’est écrit !

Alors, qu’il vient juste d’arriver au pied de la montagne qui le sépare de l’endroit où il se rend, sa monture, trop lourdement chargée, présente soudain des signes alarmants d’épuisement.

Voilà qui me contrarie pensa t-il. Que vais-je faire ? M’en retourner d’où je viens ? Non ce n’est pas envisageable. Alors quoi ? Laisser mon animal se débrouiller tout seul ? Après tout, il est déjà assez âgé… Oui, c’est décidé, je le laisse là, libre de son devenir.

Sans tarder, il empoigne son gros balluchon et, sans même se retourner, laisse son âne seul, abandonné.

Il ne veut surtout pas entendre sa «petite voix» lui dire que sa décision n’est pas la bonne, qu’il laisse seul un fidèle compagnon, un bon «serviteur» !!!

Il n’écoute que son envie d’avancer, au plus vite, vers la vallée de ses rêves.

Une fois arrivé au sommet de la montagne, alors qu’il va entamer sa descente vers la vallée, il sent une présence et se retourne.

Son âne l’a suivi car, une fois déchargé du lourd poids qu’il transportait, il a retrouvé une certaine énergie.

Le jeune homme reste figé de stupeur pendant un moment et, soudain, son cœur s’ouvre pour ce brave animal dont les yeux, plein d’amour, le regarde alors que lui vient, lâchement, d’avoir tenté de l’abandonner !

Submergé de remords, il l’accueille à bras ouverts, laissant choir son balluchon au sol, pleurant et riant.

Il prend, enfin, conscience de son acte lâche et sent combien ils s’aiment l’un l’autre.

Sa quête de «l’âme-sœur» vient tout juste de s’envoler et il veut rebrousser chemin. Mais l’âne refuse et le pousse à continuer d’avancer.

C’est un « duo» fort heureux qui arrive dans le village du fond de la vallée, lui portant ses propres affaires et l’âne, libéré de tout poids, se sent un peu plus revigoré à chacun de ses pas.

Tout à coup, l’âne s’arrête en percevant le braiement d’une ânesse qu’il reconnait aussitôt !

C’est celui de sa sœur dont il a été séparé lorsqu’ils étaient petits.

Il court suivi de son maître qui tombe, instantanément, sous le charme de la belle jeune femme à qui appartient l’ânesse….

Vous allez, chers enfants, sourire en pensant que nous venons de vous raconter un joli conte et rien de plus ?

C’est vrai dans un sens, cependant, lors de votre réflexion vous pourrez en retirer tout un enseignement.

Combien il est important d’assumer ses décisions et savoir le reconnaître, lorsque vous vous trompez, sans vous juger, en tout amour.

En vous ouvrant davantage à ce qui vous entoure, pour voir, à nouveau, ce qui est devenu invisible car trop habituel.

A ne plus négliger ce qui vous paraît anodin, sans importance, toute vie qui vous semble « inférieure » etc.

A vous de découvrir par vous-même toute la richesse, à première vue insoupçonnée, de Lesce texte inspiré.

L’Amour est partout, en vous et autour de vous.

Pour le « rencontrer », vous devez restez « ouvert » car si vous vous fermez, vous ne lui permettez pas d’entrer.

Faites toujours attention aux jugements trop hâtifs.

Nous savons, fort bien, ce que nous faisons et c’est toujours pour votre plus grand bien, sachez-le.

Soyez tendrement bénis, chers enfants de la terre imbibés de Sa Lumière.

Les Guides de Sylvie

Publié par Sylvie Gehin dans son groupe fr.groups.yahoo.com/neo/groups/Source-de_Joie/

Relayé par un blog de René Dumonceau

Vous pouvez partager cet article à condition d’en respecter l’intégralité et d'en citer la source. Utilisez toujours votre discernement par rapport à ces écrits. Vous avez un Libre-Arbitre, alors utilisez-le et surtout, écoutez ce que vous dicte votre coeur. Lui seul détient votre vérité, laissez-le vous guider.

Commenter cet article