Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

AU MENU

 

Le hasard n'existe pas, il n'y a que des rendez-vous !

 

 

 

collier ndebele iphansi de la boutique d'IKAYA MOSSY qui travaille avec les artisans des pays d'Afrique et les aide à vivre décemment
Découvrez ce beau collier Ndébélé Iphansi dans la boutique d'Ikaya Mossy. Cliquez sur la photo.

 

 

 

64305 visiteurs uniques en août 2017 sur lescheminsdelenergie et anniversaire des 9 ans cherche partenaires commerciaux

comment insérer des la publicité et du storytelling sur le blog lescheminsdelenergie.com


 

 

Outil de traduction gratuite de site Internet

 

 

ET ENCORE...

 

bracelet aux couleurs des 7 chakras sur la boutique de Miss Zen
Découvrez ce bracelet aux couleurs des 7 chakras sur la boutique de Miss Zen. Infos, cliquez sur la photo

 

La Lune
 
 

NOUVELLE LUNE

mercredi

20/09/2017

à 07H30

(France)

 

EQUINOXE

D'AUTOMNE

Vendredi

22/09/2017

à 22h02

(France)

 
comment rédiger une chèque d'abondance positive sur blog rené dumonceau

 

 

chèque abondance positive partagez vos expériences dans le groupe facebook
 

 

lampe magie de la lune sur la boutique de miss zen présentée par rené dumonceau
Cette superbe lampe "Magie de la lune" reproduit parfaitement les formes et les couleurs de la lune. Entre vos mains, elle livrera tous ses mystères et sa romance. Découvrez-la sur la boutique de Miss Zen en cliquant sur la photo !

 

 

 

 

Publié par Rene Dumonceau

Photo Facebook

Photo Facebook

Je me souviens d’un voyage en avion à côté d’un monsieur, au demeurant fort aimable, mais éprouvant très certainement des difficultés anatomiques particulières, l’obligeant à pratiquer un semi-grand écart assis …

Évidemment, à l’époque, je n’ai pas pris de photo mais  sa prouesse ressemblait quelque peu à cela :

Photo : Facebook

Photo : Facebook

Impressionnant, non ? 

 

Je me suis, depuis, documentée sur ce phénomène, et j’ai découvert qu’il existait une maladie bien mystérieuse appelée le "Syndrome des couilles de cristal".

Il s’agît d’une pathologie méconnue dont les symptômes principaux sont le «Je m’enfoutisme» et le «dominationisme», se résumant ainsi : «Le mâle c’est moi».

Mais pourquoi, diantre, les hommes écartent-ils autant les jambes lorsqu’ils s’assoient près d’une femme dans les transports en commun ?

Voici plusieurs hypothèses :

  • Pour éviter le risque de surchauffe ?

  • Pour les faire respirer ?

  • Parce qu’elles risquent de se briser (d’où la fameuse expression) ?

  • Pour occuper la place (Inspiré du mouvement contestataire Occupy Wall Street) ?

  • Pour atteindre l’extase sexuelle quand sa jambe frôle la nôtre ?

  • Pour les montrer (regarde, j’en ai) ?

  • Pour nous démontrer à quel point ils sont les plus forts, les plus beaux, les meilleurs, les plus importants ?

  • Pour toutes ces raisons à la fois ?

 

Je voudrais, par cet article, rassurer ces messieurs : non elles ne sont pas en cristal. Non elles ne risquent pas de se briser si vous serrez les jambes ni de chauffer, d’ailleurs. Aucun incendie ayant pris à cet endroit-là n’a jamais été rapporté dans les faits divers.

Par contre, lorsque vous vous étalez de la sorte, et parfois même en écartant les bras et en monopolisant les deux accoudoirs (si, si, j’ai aussi vécu cela au cinéma), nous trouvons cela très irrespectueux dans la mesure où nous avons le sentiment que vous voulez très subtilement nous montrer votre supériorité, en occupant tout l’espace possible et en nous infligeant des contacts corporels que nous aurions préféré éviter.

Bref, c’est moche.

Pour celles et ceux qui voudraient aller plus loin, je recommande cet article très instructif, quoique pas très récent : Les attributs du pouvoir et leur confiscation aux femmes. Le genre et l’espace.

Bon, allez, on se quitte avec la photo de ce magnifique grand écart et en jeans, on s’entend que c’est assez malaisé. Probablement un ancien gymnaste. 

Bravo Monsieur !

 

Publié le 17/08/2016 par Themetis sur themetisinfo.wordpress.com

Relayé par René Dumonceau

Vous pouvez partager cet article à condition d’en respecter l’intégralité et d'en citer la source.

 

 

 

Commenter cet article