Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Rene Dumonceau

Tout ce que tu juges, tu ne peux le changer

Ces derniers temps, je me suis rendue compte de notre capacité à nous scinder en deux, voire plusieurs parties, et à quel point nous tenons pour "normal" ce fonctionnement de dispersion.

Parce que le point de vue qui sous-tend cela, c'est "on ne peut pas être heureux, joyeux et créateur TOUT LE TEMPS". Il "doit" bien y avoir des moments de bas, de vide, de douloureux....

 

Et puisque tes points de vue créent ta réalité, devine ce que cela crée ?
 

Cette semaine, ma fille de 10 ans a été "malmenée" par 3 garçons de sa classe lors d'une récréation. Quand elle m'a relaté cet "incident", assez calmement et positivement, j'ai senti monter en moi la folie vengeresse de toutes les Mères louves depuis les débuts de l'Humanité. Il me fallait punir les coupables, comprendre comment cela avait pu se passer, sonder les possibles conséquences sur le vécu de mon enfant, etc.

Réaction totale. Conscience zéro.

Très vite, prise dans mon propre scénario, auquel assistait ma fille médusée, je me suis entendue jouer ce rôle, celui que l'on attend de moi, et que mon statut de mère attentionnée exige.

Et là, outils précieux, les questions qui changent l'énergie et ouvrent à rester présent :

  • A qui ça appartient ?
  • A moi ou à quelqu'un d'autre ?
  • Qui suis-je en train d'être ?
  • Que suis-je en train d'être ?
  • Quel est le mensonge ici que j'ai décidé être vrai ?


Et pouf ! Tout retombe. Les bonnes raisons, les stratégies, la réaction, les émotions, le corps tendu et tremblant...

Et que reste-t-il alors ? Elle et moi. Intensément présentes. Et le choix que nous avons, individuellement et ensemble, de créer ce que nous voulons voir dans le monde.

 

Une journée off le lendemain à la maison. Et un texte, pour nous, où elle relate ce qui s'est passé et comment elle s'est sentie, qui démontre la conscience en même temps que le recul dont elle fait preuve.

Elle n'a ni choisi d'être victime, ni donneuse de leçon.

Juste rester qui elle est, sans se juger, ni juger ces garçons. Et créer la journée de demain à partir de cette énergie.

 

Alors, je me demande..... : as-tu aussi envie d'être conscient à temps plein, et pas seulement quand ça va à peu près "bien" ?

 

J'imagine que toi aussi tu perçois la densité du temps : ralentissements, conflits, malentendus, finances qui lâchent, réponses négatives, mauvaises nouvelles.... ?

Quoi d'autre est possible ? Quel espace, conscience et énergie notre corps et nous pouvons être pour avoir de l'aisance avec tout et dans tous les domaines ?

Quelle contribution infinie pouvons-nous être et recevoir qui expanse notre vie, nos relations, nos finances et crée un avenir infiniment joyeux et qui fonctionne pour nous ?

Que pouvons-nous être, faire, avoir, créer et générer de DIFFERENT qui change toutes nos réalités avec aisance ?

 

La conscience est un job à temps plein. Si tu te rends inconscient dans un domaine, tu l'es dans tous.

Annabelle Perceval

 

Et la conscience inclut tout et ne juge rien : tout ce que tu juges t'inconscientise. Tout ce que tu juges, tu ne peux le changer.

Alors, pour tout ce qui te paraît lourd et coincé en ce moment, pose ces questions, laisse les brèches de la conscience fendre la densité de cette réalité, et nourris-toi de l'énergie des possibilités, du choix, des questions et de la contribution.

Plus que jamais, tu peux faire le choix d'un engagement vis-à-vis de toi-même et de la vie que tu veux vivre.

Tous les jours, à chaque instant. Toutes les 10 secondes.

La conscience est un art de vivre. A la boulangerie, à la maison, au travail, à la pompe à essence. Pas uniquement dans tes stages, tes cours de yoga et tes conférences de croissance personnelle.

Annabelle Perceval

Publié par un blog de René Dumonceau

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et d'en citer la source. Utilisez toujours votre discernement par rapport à ces écrits. Vous avez un Libre-Arbitre, alors utilisez-le et surtout, écoutez ce que vous dicte votre coeur. Lui seul détient votre vérité, laissez-le vous guider.

Commenter cet article