Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Rene Dumonceau

L'important c'est d'aimer

Uddhava (ode) à KRISHNA

Ô Maître, cher guide, ô Âme du monde, quand on est insulté
Et que des paroles mensongères sont hurlées
Comme il est difficile de conserver la Paix !
S’il te plait, montre moi comment faire cela avec facilité !

SRI KRISHNA PARLE

En effet ! C’est vrai ! il n’y a rien de plus difficile
Les paroles méchantes pénètrent profondément le cœur
Comme des flèches acérées elles se logent dans le sein de l’homme
Et cause une telle douleur qu’il est difficile d’y faire face

Mais, s’il te plait, Uddhava mon enfant, laisse-moi te raconter
L’histoire d’une personne qui a été douloureusement éprouvée
Par le tourment et la misère toute sa vie
Et qui, pourtant, est toujours resté libre de la souffrance et des conflits

Cet homme était riche et follement orgueilleux
Jusqu’au jour où le sort intervint et le priva tous ses biens
Mais cette mauvaise fortune était en fait un bienfait déguisé
Pour qu’il réalise rapidement, sans erreur, où se trouve le vrai trésor de l’homme

L’esprit tourné vers l’intérieur, il examina son âme
Seul, errant sur la terre comme un saddhu
Quoique paraissant pauvre aux yeux de tous les hommes,
Il devint rapidement riche dans la maîtrise de soi...

D’autres, le voyant seul et détaché ;
Décidèrent de le tester en le traitant rudement
Partout où il allait, il était méprisé,
Les hommes essayaient de le blesser avec des paroles et avec des pierres,

Mais, bien qu’il ait été traité avec mépris par tous les hommes,
Il garda toujours en lui, la vérité du Soi,
Tourmenté sans cesse, injurié, trompé,
Il dissipait sa peine en chantant

Ni le plaisir, ni les tourments ne peuvent affecter le vrai SOI,
Souffrances et plaisirs appartiennent au mental
Le Soi est le témoin de tous les jeux de l’esprit
Et demeure toujours conscient et libre

Le Soi, comme l’objet que le miroir réfléchit
Semble être l’esprit et l’univers entier
Ce faisant, l’homme oublie son identité,
S’égare dans l’illusion et la misère s’ensuit.

Les enseignements des sages ont un but commun :
Ils nous montrent le chemin pour atteindre la maîtrise de soi,
La plus haute religion se résume à ceci :
Brider l’esprit et se fixer dans la Vérité.

Le mental hors contrôle est l’unique adversaire
Il terrasse les hommes avec ses armes mensongères
Oublieux de cela, l’homme voit le mal en autrui
Insensé, il oublie que tous les maux sont en lui.

Personne d’autre ne peut me causer joie ou peine
Car JE SUIS Celui en qui tout est contenu
Le sens de joie ou de tristesse que je découvre,
Vient de la notion mensongère que je suis l’esprit.

Le corps et l’esprit sont l’un et l’autre en constant changement
Mais Je Suis l’UN en qui tout est contenu
Toujours libre, au-delà de la honte et de la peur
La douce Béatitude du Soi, est ce que je chéris.

C’est ce que chantait le Sage vagabond.
Bien que blessé et torturé par des hommes faux et cruels
Il s’en tenait à la Vérité et demeurait en Paix,
Et, traversant l’océan de misère, parvint jusqu’à Moi.

Quand vous vous abandonnez pleinement dans l’Amour de Dieu,
Quand la lumière de l’esprit devient calme et brillante,
vous vous élevez jusqu’aux Cieux,
Dans la douceur de cet éveil, vous connaissez le vrai Soi,
Et découvrez les mystères de l’Univers entier.

Et quand le mental devient clair et lumineux
Les notions ignorantes s’effacent
Le sens erroné de l’égo disparaît
Et le monde de l’apparence ne te lie plus.

L’esprit est en paix, absorbé dans le Soi,
Posant un regard égal sur tout
Au-delà du bien et du mal, l’égo dissipé,
Attaché à rien, tu seras libre.

Que peut-il rester à gagner par cet homme
Dont le cœur est rempli d’amour, et qui puise sa joie en lui ?
Ses paroles sont la vérité et tous les hommes sont rendus purs
En l’écoutant parler de LUI, Celui qui soutient tout

Comme le feu, Il est capable de brûler le péché
Et d’illuminer la plus profonde obscurité
En bénissant tout, il ressemble à un puissant navire
Qui porte tous les hommes vers cet océan de bonheur.

Comme la nourriture soutient la vie et comme la vie soutient l’homme
Le Sage qui est libre est le sauveur de tous
Le soleil, qui dans le ciel, illumine la terre.et le ciel,
Ne peut être comparé au Sage qui illumine les cœurs.

Maintenant, laisse-moi te dire, Uddhava mon fils
Ce qui est à faire pour gagner la vérité :
En faisant cela tu trouveras le bonheur
Par la Sagesse, tu vaincras l’invincible mort.

Éveille-toi à la Connaissance que Dieu est ton Soi
Dans toutes tes actions, laisse-toi guider par LUI
Abandonne ta vie dans le service de Dieu
Et ton cœur sera rempli avec la Lumière de Son Amour.

Prends un modèle parmi les saints hommes
Ces Sages dont la vie est dévouée à Dieu
Et apprend par leur conduite à vivre comme tu dois
Vois seulement l’UN dans ce vaste univers.

Ô noble Uddhava, ta vision doit être pure
Pour ne voir que Dieu dans le monde multiple
Cette sage vision libère l’âme
Vois seulement une Conscience à l’œuvre

En voyant dans tous les hommes l’esprit divin
L’esprit abandonne le concept d’un autre
Réalise cette vérité et ton cœur sera libre
De colère, haine et de vile jalousie.

L’homme qui a vu Dieu, discerne Dieu en toute chose
Il adore le Soi dans tous les cœurs, comme le Sien propre
Ceci est la meilleure façon d’adorer, en effet,
Pour traiter tout comme Dieu en pensée, en parole et en acte

Telle est la Connaissance que je te transmets
Grâce à elle, tu peux être libre dans cette vie,
Abandonner tout attachement aux choses périssables
Et connaître le vrai Soi comme l’Immortalité.

Sadgurunath Maharaj ki Jay

Source : Extrait de l'article publié le 24/07/2006 sur planeteorynx.over-blog.com

Relayé par un blog de René Dumonceau

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et d'en citer la source. Utilisez toujours votre discernement par rapport à ces écrits. Vous avez un Libre-Arbitre, alors utilisez-le et surtout, écoutez ce que vous dicte votre coeur. Lui seul détient votre vérité, laissez-le vous guider.

 

Commenter cet article