Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Rene Dumonceau

Pleine Lune en Sagittaire et solstice – 20 Juin 2016

Bonjour mes amis,

En ce lundi 20 juin 2016, le ciel nous offre deux événements:

  • une seconde pleine lune en Sagittaire, à 11 h 04 heure UTC
  • et plus tard, dans la soirée, le solstice d’été à 22 h 34, heure UTC.

Cela correspond, pour l’hémisphère Nord, au jour où le Soleil est le plus haut sur nos têtes et où il reste le plus longtemps dans notre journée.

C’est donc le début officiel de l’été et cela sent les vacances pour beaucoup d’entre nous. Ceci dit même si la température n’est pas encore en adéquation avec le calendrier, nous pouvons toujours sourire et nous accorder la légèreté que notre cœur nous procure: irradions notre lumière intérieure !

 

Pleine Lune en Sagittaire et solstice – 20 Juin 2016

Le passage du Soleil dans le signe des Gémeaux se termine, il nous a permis de voir comment nous (chacun de nous) fonctionnons dans notre tête. Si nous n’utilisons pas les merveilleuses qualités mentales des Gémeaux qui sont dans le mouvement léger et alerte, nous avons maintenant dans cette période, peut-être encore plus que d’habitude, à subir les affres liées au jugement et à la critique (ou autocritique) négative et cynique au lieu d’attirer à nous humour, légèreté et une grande facilité à nous adapter pour suivre la voie de notre émancipation et de notre Joie.

 

L’axe de la Pleine Lune :

Notre ressenti en cette phase de Pleine Lune  dépend beaucoup de la position occupée par ce vingt-neuvième degré des Gémeaux et du Sagittaire dans notre thème natal. Pour ce qui me concerne, comme tous les ascendants Cancer, cela se passe dans l’axe  XII – VI faisant remonter des pensées et croyances situées dans l’inconscient et pouvant affecter la santé et le quotidien. Quel que soit cet emplacement, si nos pensées sont tournées vers l’autodérision bienveillante et la relativisation, tout devient jeu et amusement mental (Gémeaux); mais si elles  sont enclenchées sur le mode négatif, l’identification sous forme de dévalorisation et d’intolérance (Sagittaire) est à craindre. Souvenons-nous : le chef c’est nous, pas nos pensées !

Cet axe touche des signes de savoir et de connaissance et permet de pointer aussi la communication. Il est souvent plus facile pour beaucoup d’entre nous (parce que nous le faisons depuis longtemps et que c’est automatique) de nous fermer à la communication intérieure et de nous bloquer dans des attitudes mentales figées et frustrantes plutôt que de faire un pas de plus en changeant de point de vue et en maîtrisant notre mental. De la façon vécue comme difficile le mental, éclairé par le Soleil dans les Gémeaux, peut se contenter de la superficialité de pensée et de la parole, sans profondeur ni accès à la bonté du cœur ou à la sagesse émotionnelle du corps ; et la Lune en Sagittaire risque de nous maintenir dans des schémas de pensées trop rigides en vertu des grands principes ou de la spiritualité ou encore d’une forme de philosophie de la vie  peu propice à notre indépendance.

Mais cette Pleine Lune peut être vécue de la façon la plus enrichissante possible, le Soleil en Gémeaux apporte alors un mouvement léger et dynamisant à la pensée alors que la Lune en Sagittaire lui confère de la hauteur et de la foi car elle connecte les inspirations du Mental Supérieur, de l’Esprit Divin en nous, ce qui est dans l’Être et non le paraître.

J’ai connu et je connais encore parfois ces phases d’enfermement où le cerveau est notre seule voix d’accès à la réalité terrestre et où la souffrance qu’il nous inflige peut devenir un mode de vie, y compris en nous mettant dans des concepts moraux très durs, de l’intolérance et de l’intransigeance. J’ai même personnellement traversé des périodes de grand stress mental où mon cerveau s’est mis en mode « déconnexion » comme s’il avait disjoncté: le vide, l’absence de souvenirs récents, le blanc total…  et il est reconnu, en astrologie, que l’axe Gémeaux Sagittaire est celui qui dans notre thème natal révèle le plus l’agitation mentale, voire la folie ou la maladie mentale qui pourrait nous faire « perdre la tête ».

Et en même temps, c‘est un axe de libre arbitre: les Gémeaux et le Sagittaire peuvent s’élever à de grandes hauteurs de pensée si nous décidons de nous détacher et de ne plus nous identifier au mental. Mais plus facile à dire qu’à faire quand on est « dedans » !

Pour ma part, j’essaie d’observer une certaine rigueur de vie saine et simple afin de ne pas créer de situations de grand stress dont la gestion m’est ensuite très difficile.

Les voies d’évolution et de libération sont, dans ce moment de Pleine Lune, données par les coins du grand carré qui relie les planètes visibles sur la carte du ciel. Le grand carré est une figure puissante instillant tellement de tension qu’il paraît assez difficile de s’en tenir au statu quo, il y a des actes à poser, des décisions à prendre pour modifier certains de nos comportements devenus insupportables.

 

1. Mercure en Gémeaux donne une grande souplesse d’esprit (humour, légèreté, curiosité) mais aussi de l’instabilité dans l’intellect avec une difficulté de se concentrer :

  • opposé à Saturne en Sagittaire: Il est décrit ici encore tout le problème possible de cet axe où on oscille du mental qui tourne en rond (ou ne se pose pas pour « réfléchir ») jusqu’à l’extrême opposé, les dogmes et principes que nous avons érigés comme des balises pour toute notre vie, les deux cohabitant parfois dans une addition destructrice de spontanéité. Sauf à intégrer de façon enrichissante et positive les deux pôles de cette opposition, où Mercure devient source de compréhension tandis que Saturne rétrograde devient source de focalisation intérieure vers des objectifs individuels prédéfinis et dont le but est élevé et noble sans être fanatique. A ce moment-là, nous pouvons observer que même si un minimum de discipline (Saturne) est mis en œuvre, la légèreté et l’humour (Mercure) nous facilitent grandement la tâche.
     
  • en carré de l’axe Vierge Poissons: Ce qui est demandé et difficile est l’équilibre entre notre dimension terrestre et notre aspiration à l’idéal ou l’illimité. Mercure en Gémeaux permet là aussi de comprendre mais si nous résistons à l’un des deux sujets en cause : l’incarnation et la spiritualité ; ou si nous y enfermons de façon sclérosante (ego de l’enfant blessé ou ego spirituel du « je sais »).

 

Le renoncement à nous accrocher aux vérité et au savoir transmis par les mots et textes (c’est ici le meilleur de l’innocence de Mercure en Gémeaux qui est curieux de découvrir toute la diversité du monde)  permet de trouver ce qui est juste et vrai pour soi-même. Il s’agit de tout ce qui découle de notre expérience terrestre (la Vierge parle du terrain quotidien),  unique, spéciale et à nulle autre exactement semblable;  et de tout ce qui répond en même temps à notre vision la plus grande (les Poissons évoquent notre origine éthérée et cosmique). Croire en la Vérité enseignée par les dogmes des religions peut nous frustrer quand notre vérité essentielle est autre, qu’elle se base sur une aspiration illimitée d’amour inconditionnel de Ce Qui Est.

Mais chacun de nos stades de progression est parfait, que ce soit dans l’énergie de la Vierge (du sacrifice égotique à la plus haute transformation par l’Amour) comme ceux qui sont dans l’énergie des Poissons (de la soumission aveugle à la Foi éclairée en Soi et la Vie), tous ces stades sont nécessaires et à considérer comme les processus d’évolution qui ont permis à la lumière de nous éclairer et de nous guider.

 

2. Jupiter en Vierge conjoint au Nœud Nord.Comment le mental peut être source d’une meilleure vie concrète :
 

  • En y consacrant d’abord une attention de tous les instants (cela s’appelle l’analyse): observer sa pensée permet d’apprendre à maîtriser l’outil fabuleux qu’est le mental. Puisque notre pensée crée sans cesse une réalité conforme à ce qu’elle émet, nous pouvons intégrer que ce qui nous arrive (dans la vie de tous les jours)  dépend aussi de nous et de notre façon de l’envisager ou de l’appréhender. Cela ne signifie pas que l’analyse soit suffisante mais qu’elle permet déjà de faire du tri : si je désire changer quelque chose qui ne ma plaît pas, je vais voir les croyances et pensées que je nourris au sujet de cette situation et ça m’en dit long ! Chaque détail peut donner du sens à l’ensemble et nous interroger sur cette leçon contenue dans l’expérience du présent peut être très évolutif. Cela semble des toutes petites choses mais il y a souvent un grand potentiel d’humilité (ce qui refroidit un peu l’ego !) et de sagesse dans les choses de tous les jours ; cultivons le côté explorateur et enseignant de Jupiter !
     
  • Choisir les informations qui nous font du bien (cela s’appelle le discernement) : Notre époque véhicule énormément d’informations par des moyens technologiques nombreux et variés et si nous n’avons pas déjà adopté de saines mesures limitant notre « besoin de savoir » et banni le « lavage de cerveau médiatique », nous pouvons être carrément maintenant à côté de nous-mêmes, de nos Êtres pour nous laisser couler dans la peur et l’anticipation d’un futur que notre mental prédit inquiétant et plein de dangers ! « Je suis en train de devenir fou » est une phrase que nous pouvons nous entendre dire lorsque nous saturons au niveau du cerveau. J’ai remarqué ces derniers jours que, soumise à des ambiances plus stressantes que mon habituel juste milieu zen et retiré, j’avais du mal à trouver les mots exacts lorsque je parlais et que ceux-ci se bousculaient. J’ai eu aussi à subir plusieurs incidents dus à ma distraction mentale. C’était lorsque j’étais un peu trop dans la hâte de communiquer ou d’agir, plutôt amusant à observer mais cela décrit bien ce qui se passe lorsque le cerveau « part en vrille ».

Le retour à soi, la méditation guidée ou pas, une réflexion lente et construite sur nos objectifs à mener, ainsi qu’un retour très humble et organisé aux actes basiques du quotidien, peuvent de façon très salutaire nous ramener au temps présent : notre rythme de vie, notre santé, comment nous alimenter, dormir, gérer notre temps de travail, tout peut être mis sur un mode ludique avec un peu d’imagination. Le défi est dans cette gestion des détails (ce qui est du domaine de la Vierge) afin de ne pas tomber d’un extrême laisser-aller à un abominable perfectionnisme !

 

3. Saturne en Sagittaire :

Pensons à nous souvenir :  Je deviens (et je reste coincé/e dedans …) ce que je « pense être » : incapable de réussir, par exemple ; ou d’être riche ou d’être en bonne santé,  en joie permanente, dans le bonheur, digne d’amour, etc. Peu importe qui m’a mis cela dans la tête, je suis 100 % responsable de l’y maintenir ! Ce n’est pas parce que nos parents ont pu nous dire leur vérité que nous sommes obligés de rester accrochés à ces mots et ces attitudes ou principes. Définir nos objectifs avec précision dans le signe du Sagittaire suppose de composer avec nos valeurs intrinsèques et no celles de quelqu’un d’autre.

La foi du Sagittaire et son optimisme s’allient au ressenti que tout est possible et cela  vient de notre vérité intrinsèque. Il y a dans cette énergie une grande indépendance de pensée et Saturne en Sagittaire rétrograde nous invite à retourner voir en nous pour y retrouver cette expérience pleine épanouissante d’absence de contraintes, de détachement total. Si nous sentons encore des blocages dans notre vie Saturne rétrograde en Sagittaire permet que nous nous arrêtions justement dessus pour voir  qui ce qui nous fait sentir piégés, ce sont nos résistances intérieures dues à nos anciens modes de penser : notre culpabilité, notre part de responsabilités non assumées quand nous préférons nous référer aux besoins et attentes des autres, ou avoir une spiritualité visible. La rétrogradation de Saturne demande que nous commencions par contacter notre propre vérité unique, notre sagesse et nous en servir pour nous guider nous-mêmes indépendamment du « public » auquel nous désirons transmettre. La transmission se fait naturellement, de façon vibratoire, quand nous vivons notre réalité dans la Joie et l’Amour.

 

4. Neptune conjoint Nœud Sud en Poissons :

Vivre dans l’illusion ou vivre dans l’Amour …

L’amour inconditionnel c’est accepter mais « accepter » cela ne signifie pas « tout laisser faire » ou se résigner à tout subir (ça, c’est de la soumission) ; c’est d’abord plutôt regarder avec compassion ce qui se passe pour nous et arrêter de résister à l’émergence de nos émotions profondes, c’est accueillir avec amour et gratitude ce qui se présente comme une opportunité de croissance. Ce n’est pas facile quand nous restons accrochés aux notions de jugement, d’autocensure, de dévalorisation de soi, en nous comparant aux autres ou à ce que nous « voudrions être » ou « voudrions faire ». Il n’y a qu’une voie pour l’amour : elle est dans la douceur et la bienveillance, elle ne pose pas de questions, ne met pas de conditions, n’impose pas de travail à faire ni de résultat à atteindre. Et cependant elle s’incarne dans les actes qui sont inspirés par le don de soi et la mise au service de la gratitude, de l’émerveillement, de la reddition à la Vie qui est grande et bonne pour nous.

Les situations de conflits, d’inquiétudes et de souffrance résultent de notre résistance à laisser couler le flot Universel de l’Amour au travers de nous.

Ce qui peut faciliter la transformation :

La Lune Noire en Scorpion envoie des aspects de soutien aux énergies présentes pendant cette Pleine Lune et elle représente à la fois la forte intuition lucide de notre vraie nature lumineuse mais aussi l’ombre que nous ne voulons pas voir en nous-mêmes parce qu’elle nous dérange. C’est une figure qui touche à notre inconscient et plus encore dans les énergies du Scorpion qui nous sont les plus souvent inaccessibles si nous ne possédons pas dans notre thème un luminaire ou une planète pour l’éclairer.

La Lune Noire en Scorpion nous propose d’aller voir dans les profondeurs les plus secrètes de notre psyché et d’utiliser notre pouvoir occulte, guérisseur ou chamanique (mais sans en abuser) pour nous guérir d’abord et évoluer vers notre plus grande transformation.

Elle est aidée, en ce moment, dans sa tâche initiatique par la douceur, la sensibilité et inspirée par nos valeurs de tendresse et de protection (trigone à Vénus en Cancer) ; mais aussi par l’émerveillement, la spontanéité, l’adaptabilité et l’humour (trigone au Soleil en Gémeaux). Ce qui se renforce avec une pensée inspirée par l’indépendance, la foi, l’enthousiasme et la sagesse (sextile à Lune en Sagittaire).

Pluton en Capricorne, lui, ne fonctionne pas sur un mode conciliant, mais est plutôt décapant pour nous faire sortir de nos vieux conditionnements, il gouverne la Lune Noire en Scorpion et lui ajoute une force puissante de nettoyage des profondeurs en soutenant l’axe d’évolution collectif, ce dernier étant ce qui nous pousse à cesser de juger et de préjuger, à vivre sans angoisse et colère contre soi, à nous occuper de nous-mêmes avec plus d’attention et à gérer nos vies de tous les jours en y mettant vraiment toute notre conscience. C’est donc une grande étape où peu à peu nous commençons à nous tenir debout tout seuls, sans chercher à être félicités ou à nous intégrer dans les systèmes collectifs environnants (famille, groupes d’amis, monde du travail, etc.) autrement qu’en laissant voir notre unicité, sans faux-semblants ni compromis. S’adapter au flux de la vie n’est plus tenter de se changer pour s’intégrer mais rester fluide et fidèle en soi-même, quelles que soient les personnes et situations rencontrées. Rester en conformité avec nos désirs, nos souhaits, nos aspirations, notre lumière voilà ce vers quoi ouvre ce grand carré sous la tutelle d’un Mars rétrograde en Scorpion, déterminé et puissant, qui freine encore la réalisation extérieure pour mieux nous pousser à l’intériorité et à l’écoute des ressentis profonds de notre psyché. Voilà aussi pourquoi nous pouvons avoir l’impression que peu de choses parmi nos grands projets extérieurs se manifestent réellement, le temps n’est pas à l’entreprise mais aux préparatifs soigneux et lucides !

"Trop de gens cherchent encore en dehors d’eux-mêmes; les uns croient au leurre de la victoire et de la force victorieuse ; d’autres aux traités et aux lois ; d’autres encore au renversement de l’ordre établi. En trop petit nombre, quelques-uns cherchent encore en eux-mêmes, dans leur être psychologique. Une minorité trop faible, se demande si, en définitive, la meilleure façon de servir la société et les hommes ne serait pas de commencer par soi-même, d’essayer d’abord et uniquement sur sa propre personne, dans sa propre économie interne, les réformes prêchées à tous les carrefours."

C. G. Jung ( L’âme et la vie )

 

 

Pleine Lune en Sagittaire et solstice – 20 Juin 2016

En tous temps et quelles que soient les énergies des planètes qui sont dans le ciel, nous pouvons reconnecter l’amour qui est en nous. Quelques respirations pour apaiser le mental et nous pourrions sentir que résister à ce flot intérieur est souvent la cause de nos déboires et malaises. Retrouvons notre source de bonheur et de joie, nous n’avons pas besoin de chercher au dehors des personnes et des circonstances qui nous donneraient du plaisir ou de la sécurité.  En revanche, à partir de notre cœur, nous pouvons rayonner l’amour et voir la vie sous son meilleur jour, nous redevenons ouverts et sensibles aux petites joies du quotidien, nous retrouvons dans la gratitude le cours naturel de la vie et sa simplicité.

Je vous souhaite une belle Pleine Lune et vous dis à bientôt, mes amis,

Michka

 

© Photo du haut de page faite par André Demander, photo de fin par Patrick Delpierre. Origine pour chaque photo, la page à leur nom sur Facebook

Source : vers-la-lumiere.fr/2016/06/astrologie/pleine-lune-en-sagittaire-et-solstice-20-juin-2016#sthash.qS1oLN6c.dpbs

 

Relayé par un blog de René Dumonceau

 

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et d'en citer la source. Utilisez toujours votre discernement par rapport à ces écrits. Vous avez un Libre-Arbitre, alors utilisez-le et surtout, écoutez ce que vous dicte votre coeur. Lui seul détient votre vérité, laissez-le vous guider.

Commenter cet article