Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Béatrice Robin Brézina

 Béatrice Robin Brézina : Météo astrologique d'Avril 2016

Le 20 mars dernier, nous avons franchi un portail important, celui de l’équinoxe du Printemps, lié au gardien « Mars » qui donne l’impulsion de l’année, grâce à l’énergie de son épée. Il serait intéressant de se rappeler de quelle manière nous avions franchi la « Porte des dieux« , au moment du Solstice d’hiver, portail ouvert, par son maître « Saturne ».

L’univers, nous apprend que tout a un sens et que chaque élément est à sa place. Alors, si nous sommes en résonance avec cette cohérence cosmique,  notre vie résonnera avec « l’harmonie ou la mélodie » des sphères. Des vibrations  très différentes et très puissantes arrivent par vagues actuellement. On peut parler d‘éveil des consciences par la compréhension des systèmes dans lesquels nous sommes complètement emprisonnés. L’amas planétaire en Poissons et surtout la conjonction Neptune/Vénus le mois dernier, conduit vers cette expansion de conscience, après avoir bien touché le fond. Nous sommes très nombreux à être déstabilisés par ces énergies, auxquelles, il nous faut s’adapter, nous n’avons pas le choix. Le bateau sur lequel nous vivons, est en train de couler, alors montons dans le train du « nouveau paradigme » sans aucune hésitation.  Le niveau vibratoire de la planète se modifie de plus en plus fort et de plus en plus vite. Ne nous laissons pas happer par notre mental, lâchons prise et développons notre ressenti.

Le monde actuel est dominé par l’intellect et le manque d’Amour. Efforçons-nous donc de vider le mental des pensées inutiles et de remplir le coeur d’Amour. C’est la solution à toute détresse et la confusion de la société moderne ». Amma

Cette année (comme en mars 1997), le passage de l’équinoxe eut lieu entre  deux éclipses, celle de la nouvelle lune, le 9 mars et celle de la pleine lune, le 23 mars. Vous avez pu le remarquer, les éclipses mettent en relief des étapes déstabilisantes dans le but de nous acheminer vers de nouvelles expériences, indiquées en pointillé dans le thème natal. C’est facile à dire, mais à vivre, pas vraiment!

L’astrologie n’a de sens que si elle permet de faire les liens entre le passé et le présent, grâce aux mouvements de notre spirale de vie.

Identifions nos propres souffrance et confrontons-nous à la réalité de la vie quotidienne, nous retrouverons la « conscience » qui sommeille en nous.

Le fait de faire le lien avec les racines de notre mal d’être, agit d’une part, sur nos comportements, « martyrs/bourreau« , une très bonne raison pour ne plus accuser l’autre de nos souffrance et d’autre part, ce travail, nous évite de  fuir les situations auxquelles la vie nous confronte.

Vivons et dilatons, l’instant « Roi », ce merveilleux moment présent, le seul qui nous permet d’accéder aux énergies subtiles  !

Si on sait qu’avec l’éclipse de pleine lune, les bourgeons peuvent être affectés dans leur croissance, on peut s’interroger sur le devenir de l’éclosion de nos propres bourgeons ( projets, relations, créativité).  Les retombées du phénomène des éclipses peuvent s’étaler sur une période pouvant parfois dépasser l’année en cours. Notez aussi à quel endroit, ces éclipses tombent dans votre thèmes natal.

La croix cardinale se met en place avec l’énergie Bélier ( voir thème de l’équinoxe) et le 7 avril prochain, aura lieu la première nouvelle lune de l’année astrologique. Avec le Bélier, nous sommes dans les énergies cardinales, yang et de feu. Mars et le Soleil, y sont en domicile et en exaltation, tandis que Vénus et Saturne, y sont en exil et en chute. Le Bélier incarne l’énergie du commencement, de l’esprit d’initiative et de la passion. Le Bélier est une locomotive qui doit apprendre à tenir compte des wagons qu’elle dynamise, tout le monde ne possède pas la même énergie.

L’énergie Bélier est conçue dans la matrice du « Cancer ». Si au cours de notre vie, nos attitudes restent fusionnelles, comme dans une matrice, nous agirons comme un « foetus », donnant tout pouvoir à l’autre.  C’est en cheminant dans le labyrinthe de la Vie, que nous sortirons petit à petit de l’enfermement matricielle. Depuis le début de l’année, nous sommes en année 9, comme ce fut le cas en 2007. Il faut bien terminer un cycle avant d’enclencher un autre.

 

De quoi devons-nous nous défaire, et à quoi devons-nous renoncer pour acquérir notre réelle identité Bélier?

Si, on repense aux évènements dramatiques survenus à Bruxelles, en jetant un rapide coup d’oeil sur  les configurations planétaires de ce jour (Lune/Jupiter/Noeud Nord Vierge opposé Chiron/Noeud Sud/Vénus/Neptune Poissons au double carré de Mars/Saturne Sagittaire, avec comme toile de fond l’aspect de carré d’Uranus/Pluton) :

  • soit une énergie confuse et manipulatrice, tiraillée par des identifications à des idéologies sectaires qui se nourrissent de la peur et du contrôle dans un contexte explosif et sans aucune conscience. Il est impératif de comprendre que même si nous devons tous obéir à des structures pour évoluer,  elles ne doivent, en aucun cas, être données ou perçues comme rigides ou laxistes.

Ce n’est pas un scoop, nous vivons depuis plusieurs années, une période chaotique, où se conjuguent le meilleur comme le pire (en grande partie avec l’influence dans  le signe des Poissons de Neptune/Chiron et surtout Noeud Sud). Notre défi et nos choix sont simples, soit : aller vers l’ Unification ou aller vers  la dissolution.

Récemment, j’ai redécouvert un livre écrit en 2003 par Robert Laffont, « Les nouveaux dinosaures ».  Une analyse très « visionnaire » et tout-à-fait d’actualité!

Robert Laffont  y dépeint les nouveaux dinosaures, comme des « terribles lézards.  «  Les Nouveaux Dinosaures ne connaissent ni la peur, ni l’amour, ni la haine, ni l’humour ».

Laffont nous rappelle qu’en tant qu’Humain, c’est avec notre « néocortex » que nous devons fonctionner (ce cerveau qui permet la connaissance et l’intégration d’informations venant des structures reptiliennes et limbiques). C’est grâce à ce néocortex que l’homme peut prétendre appréhender les cosmos. Les nouveaux dinosaures fonctionnent principalement avec leur cerveau reptilien!

Robert Laffont décrit très finement, la différence entre les dinosaures herbivores et carnivores, ces derniers, les » Troodon » apparaissent avec le terrorisme international!

Ce livre propose des solutions et surtout, ose exprimer ce que beaucoup pense tout bas, c’est-à-dire, l’importance des  «  droits et des devoirs » et comme dit Chateaubriand:  » c‘est le devoir qui crée le droit, et non le droit qui crée le devoir ».

Au moment de l’ère du Bélier, les mythes et les croyances en relation avec les configurations planétaires, poussent l’être humain, à couper avec l’énergie de la grande Mère (ère du Cancer) afin d’honorer l’énergie du Père. Nous assistons à la naissance des religions monothéistes et du Patriarcat.

Cette étape qui fut nécessaire, doit aujourd’hui laisser la place aux énergies du Verseau, ce Porteur d’Eau, qui marie  alchimiquement les énergies Yin et Yang, car cette énergie est affranchie de toute identification ( pouvoir mais surtout l’égo). Ce nouvel état d’être se concrétise grâce à l’intégration des énergies de l’ère des Poissons ( dissolution de l’égo et du petit Moi,  sans parler des peurs viscérales qui mènent droit à la haine).

Le message « Mayas » du 21 décembre 2012 exprime parfaitement le passage vers cette nouvelle ère. Les Mayas la nomme, « le 5ème Soleil ». Ce nouveau cycle  s’est mis en place, grâce à une connexion cosmique qui réactive le 5ème élément, l’éther. L’homme est placé au centre de la croix, au niveau du centre du Coeur. (voir mon  article sur « la cohérence du 5ème soleil »)

Les questions que l’on peut se poser avec cette nouvelle lune Bélier, surtout depuis le début du transit d’Uranus dans ce signe (été 2010/2018) :

  • sommes-nous encore à la recherche de notre « identité » ou avons-nous encore besoin de jouer au Héros pour être accepté par le Père?
  • n’y-t-il qu’avec l’énergie de la violence et de la destruction du féminin que nous pouvons y arriver?

 

La mission d’Hercule, comme à chaque étape, est éclairante à ce sujet. En effet, il doit » libérer les juments de Diomède et les apprivoiser », car ces juments étaient enchaînées à des comportements de violence et de compétitivité.

Si l’on se réfère à l’étape précédente, celle liée aux Poissons : « Elargir ses horizons et s’ouvrir à l’Invisible » ( oser aller au-delà des dogmes) , on comprend que l’on ne peut réaliser la mission en question, que si l’on a intégré la précédente.

A quoi correspondent les juments?  Les pulsions vitales (cheval) sont associées à une énergie féminine (jument). Au prorata de notre  maturité intérieure, nos énergies seront créatrices ou destructrices. Qui servons-nous?

Nous avons le choix d’accomplir notre mission Bélier à l’image du héros solaire, ou à l’image d’un kamikaze !

Le Bélier est complémentaire de la Balance. Depuis l’automne, les lunes noires transitent le signe de la Balance réactivant nos blessures d’injustice et de non place. Ces aspects conjugués au carré d’Uranus Bélier à Pluton Capricorne,  conduisent au fanatisme et à la radicalisation (en tenant compte des planètes dans la croix mutable)

« Mars » doit petit à petit perdre de son « agitation réactive » s’il veut acquérir une action  verticale ( conjonction Saturne) dont Mars a besoin pour mener à bien ses exploits.

Relayé par un blog de René Dumonceau

 

L'article de Béatrice Robin Brézina est vraiment très long et difficile à recopier. Je vous propose donc d'en lire la suite directement sur son blog sur ce lien beatricerobinbrezina.com/meteo-davril-2016

 

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et d'en citer la source. Utilisez toujours votre discernement par rapport à ces écrits. Vous avez un Libre-Arbitre, alors utilisez-le et surtout, écoutez ce que vous dicte votre coeur. Lui seul détient votre vérité, laissez-le vous guider.

Commenter cet article