Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Is-Is Iona

Votre libération enclenche la guérison collective

La douceur n’exclut absolument pas la fermeté. N’ayez crainte de remettre les choses à leur place car en tant qu’Esprit libre, vous apprenez sur ce plan à organiser la matière. Nous avons à faire à des sociétés désorganisées sur Terre. Pourquoi ? Parce que les hommes et les femmes d’Urantia ont oublié une part d’eux-même.

Aujourd’hui, les gens sont de plus en plus malades. Ils attrapent toute sorte de virus, de cancers, de maux chroniques. Ils ont beau fréquenter des spécialistes, ils seront toujours coincés dans leurs habitudes médicamenteuses ou leurs dépendances systémiques. Lorsque les gens perdent du poids soudainement ou inversement, parce que leurs structures atomiques se modifient, le mental panique. Il faut vite rattraper le manque par des protéines animales ou supprimer ceci ou cela. Mon dieu quelle stupidité et quelle ignorance ! Les sociétés contemporaines sont malades de leur propre sur-consommation. Je le répète encore ici, si la viande, les produits laitiers et la nourriture à base de gluten nourrissaient le corps convenablement, il n’y aurait pas de personnes à “trois pattes”, ni de cancers, ni de maladies osseuses, mentales et cérébrales. Or ce n’est pas le cas.

Les sociétés contemporaines dans lesquelles nous vivons ne sont pas comparables avec certaines tribus du globe, par exemple, qui elles doivent chasser pour se nourrir et travailler à temps plein leurs bouts de terre pour avoir quelques légumes. Les conditions de vie et les coutumes ne sont pas les mêmes et c’est cela qui change tout. Lorsque les hommes partent à la chasse, ils prient pour avoir un animal qui puisse nourrir leur famille. Lorsque celui-ci est abattu par flèche ou par javelot, les hommes remercient l’animal de son sacrifice. Ainsi, l’âme collective animale se détache du corps sans traumatisme.

Dans les pays industrialisés, l’Homme ne respecte rien. Pourquoi ? Parce qu’il ne se respecte pas lui-même. Alors comment voulez-vous qu’il gère son environnement ? Les animaux sont tués à la chaîne dans d’atroces souffrances, et c’est peu dire. Il est honteux de voir ce genre d’éducation sur Terre. On vous apprend à lire et à compter mais on ne vous apprend pas à respecter la vie. Les énergies de basse fréquence contaminent vos assiettes, que vous le vouliez ou non. Vous avez beau choisir le meilleur steak pour votre enfant ou la meilleur tranche de jambon, vous le contaminez. Vous l’intoxiquez et le dirigez tout droit au stress collectif. Alors que font systématiquement les gens qui stressent ? Ils fument et ils boivent pour “apaiser” leurs tensions nerveuses, prennent des médicaments, des drogues ou s’enferment dans des jeux vidéos, pour les plus jeunes. Et s’ils ne fument pas et ne boivent pas d’alcool, ils font du sport qui finit par devenir une dépendance, parce que leur organisme hurle. Il a besoin de se désintoxiquer rapidement.

Parallèlement, après un repas copieux, votre organisme a besoin d’énergie en grande quantité pour “digérer” ce que vous lui donnez. Il faut plus d’une demi-journée pour digérer une viande et des produits laitiers. Ce qui n’est pas le cas pour les fruits et les légumes. Plus votre digestion est longue et plus votre corps réclame de l’énergie. Vous continuez à l’alimenter de substances alors qu’il n’a pas terminé sa digestion. Votre sang est par conséquent remplis de résidus au lieu d’être pur. C’est un cercle vicieux. C’est un peu l’image du chat qui se mort la queue. Cela est sans fin. Est-ce que pour autant vous écoutez ce corps qui abrite votre conscience ? Si vous l’écoutez, pourquoi répétez-vous donc vos actions ? Croyez-vous que dans les dimensions supérieurs d’existence, les êtres font du “jogging” ou fument pour brûler ou éliminer les toxines ? Croyez-vous que vous avez besoin de courir lorsque votre corps est sain ? Est-ce que Bouddha faisait des courses à pied ? Il n’avait rien à se prouver. Vous courez pour éliminer des excédants en réalité. Mais lorsqu’il n’y a plus rien à éliminer, et bien vous restez tranquilles. Vous vivez la paix suprême. Plus besoin de courir. Plus besoin de ceci ou de cela. Vous êtes “plein”. Vous êtes remplis de lumière. Maintenant, on ne vous dit pas qu’il ne faut plus courir. Nous disons seulement que vous courrez sous une autre perspective. En élargissant votre conscience, vous apprenez clairement à distinguer les plaisirs simples, des dépendances. Vous êtes le seul maître à bord et c’est Maintenant et à chaque instant !

Lorsque vous vous extirpez en conscience de ce monde, vous voyez des incohérences à tous les niveaux. Tout est juste en réalité, car il y a de nombreuses demeures dans la Maison du Père. Mais vous ? Où vous situez-vous ? Quelle est votre demeure ?

Je marche auprès de vous.

Is-Is Iona

 

Source : http://etoileenincarnationjournaldebord.blogvie.com

Relayé par un blog de René Dumonceau

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et d'en citer la source. Utilisez toujours votre discernement par rapport à ces écrits. Vous avez un Libre-Arbitre, alors utilisez-le et surtout, écoutez ce que vous dicte votre coeur. Lui seul détient votre vérité, laissez-le vous guider.

 

Votre libération enclenche la guérison collective

Commenter cet article