Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par FOX NEWS CHICAGO

Edgar Mitchell (NASA)

Edgar Mitchell (NASA)

C’est le sixième homme à avoir marché sur la lune qui le dit: «les extraterrestres sont venus sur Terre pour arrêter une guerre nucléaire entre l’Amérique et l’Union soviétique.»

Edgar Mitchell était astronaute sur la mission Apollo 14 en 1971. Il est le sixième homme à avoir posé pied sur la surface de la lune.

Ce vétéran de la NASA affirme aujourd’hui que les extraterrestres sont venus sur Terre pour arrêter une guerre nucléaire entre les États-Unis et l’Union soviétique, au début de la Guerre froide.

Mitchell affirme qu’à l’époque, des essais nucléaires d’envergure avaient lieu. Et d’étranges objets volants ont été repérés au-dessus des rampes de lancement des missiles.

«White Sands était un terrain d’essai pour les armes atomiques, et c’est ce qui intéressait les extraterrestres, explique Mitchell dans une interview accordée au Mirror Online. «Les extraterrestres voulaient en savoir plus sur nos capacités militaires.»

«J’ai parlé à de nombreux officiers de la Force aérienne qui ont travaillé sur ces silos pendant la Guerre froide. Ils m’ont tous dit que des ovnis ont été fréquemment observés dans le ciel. D’autres officiers des bases sur la côte du Pacifique m’ont dit que leurs missiles test ont été fréquemment abattus par un vaisseau spatial extraterrestre. Les extraterrestres nous ont empêchés d’entrer en guerre avec l’Union soviétique. Ils ont aidé à créer la paix sur Terre».

Faut-il croire les allégations de Mitchell? Selon Nick Pope, ancien Ministre de la Défense, «Edgard Mitchell n’est pas n’importe qui. Il avait accès aux informations des hautes sphères militaires du gouvernement. Mais – et on comprend bien pourquoi – il ne cite pas ses sources concernant ce qu’il avance. Donc on ne peut pas vérifier si les personnes à qui il a parlé avaient accès aux informations classées sur les ovnis».

 

Sources

 

Relayé le 6 mars 2016 par un blog de René Dumonceau

 

 

Commenter cet article