Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Arnaud Thuly

Comment choisir un pendule ?

Il y a quelques jours, alors que j’utilisais mon pendule dans le cadre de certaines expériences que je mène actuellement, celui-ci est tombé sur le sol. Le résultat a été sans appel. La tige centrale (pourtant en métal) de mon « melissium » s’est brisée et ainsi j’ai pu dire adieu à mon pendule.

 

Il faut bien l’avouer, il y a toujours quelque chose d’un peu sentimental dans notre relation au pendule en raison du lien qui tend à se créer avec cet outil que nous portons le plus souvent en permanence sur nous et que nous utilisons dans bien des situations. Le mien, je l’avais depuis plus de 5 ans maintenant. C’est une bonne amie qui me l’avait fait découvrir à l’époque car j’avais déjà eu besoin de changer le mien (j’avais alors cassé un pendule en cristal de roche… décidément je ne fais jamais dans la dentelle).


A force, il avait rouillé et était devenu tout moche et salissant, mais il remplissait parfaitement son office et je l’aimais bien. Je n’avais donc aucun besoin d’en changer.


Et puis donc ça.


Bon, inutile de s’apitoyer, cela fait partie de la vie, et puis avec tous les changements vécus depuis un an, un petit dépoussiérage de ce côté s’avérait surement nécessaire aussi (certains diront certainement que ce n’est pas arrivé par hasard).

 

Bref, il va donc me falloir racheter un nouveau pendule. Et puis je me suis souvenu que l’une des questions qui revenait en moyenne 15 fois par semaine quand nous avions un magasin était « comment dois-je faire pour choisir mon pendule? ».
Je me suis donc dit qu’il serait intéressant de profiter de l’occasion pour aborder ce sujet qui, je l’espère, vous sera utile.


C’est parti.

 


Le Choix : Coup de cœur ou de raison ?

 

On entend et on lit énormément de choses sur les pendules, que ce soit dans les divers ouvrages spécialisés, sur les forums ou sur les sites internet (de vente ou non). L’une des remarques récurrentes est la suivante « choisissez votre pendule en fonction de celui qui vous attire le plus ».

 

Brisons tout de suite une idée reçue : ne choisissez PAS en fonction de celui qui vous plait.

 

Combien de CENTAINES de fois j’ai pu voir en boutique des gens se diriger en premier lieu vers celui « qui les faisait flasher », le tester et que rien ne se passe ? Les personnes, intriguées, me demandaient alors pourquoi cela ne marchait pas.

 

La réponse est toute simple : ce n’est pas parce qu’un pendule vous plait qu’il est pour autant le plus adapté à vos besoins.

 

Soyons sincères, à moins que vous ayez eu un flash qui vous montrait que ce pendule était «le vôtre», dans 99,999999999999999% des situations c’est principalement vos goûts personnels qui engendreront votre choix. Ce sont la couleur, la forme… nous dirons «l’élégance» du pendule, qui vont vous attirer et entrer en résonance avec vos propres critères.

 

Sauf qu’un pendule n’est pas un objet joli qu’on met dans une vitrine et qu’on se plait à regarder. Un pendule est un outil PRATIQUE.

 

Et qui dit outil pratique dit qu’il faille avant tout choisir un pendule qui réponde correctement à nos attentes principales : répondre aux questions qu’on lui pose !

 

Donc comme je le disais, la plupart du temps, les personnes essayaient le pendule qui leur plaisait et rien ne se passait. Je les invitais alors à essayer TOUS les pendules, y compris ceux qui ne leurs plaisaient pas trop. Et généralement, au bout de 4 ou 5 essais plus ou moins fructueux, un pendule sortait clairement du lot. Il réagissait extrêmement bien, tournoyait dans un sens puis dans l’autre sans aucun problème : voilà le pendule qui était réellement adapté à la personne. Son poids, sa forme, sa matière réagissaient alors en symbiose avec l’utilisateur.

 

Le plus souvent, c’était un pendule qui plaisait bien à la personne mais vers lequel elle ne serait pas allée en premier. Et puis parfois c’était carrément un pendule qui ne lui «plaisait» pas au premier abord mais qui, une fois entre ses mains, avait déclenché une sorte de coup de cœur inattendu.

 

Je n’irai pas jusqu’à dire que le pendule choisit son propriétaire, à mes yeux un pendule n’a rien de «vivant» (d’aucune manière) ni de «conscient» mais pour autant il est évident que les critères personnels du futur propriétaire rentrent finalement assez peu en considération dans le choix «objectif» d’un pendule.

 

 

Alors comment faire pour bien choisir un pendule ?

 

C’est simple : essayez-les TOUS ! Rentrez dans une boutique et testez tous ceux qui sont disponibles, qu’ils vous plaisent ou non. Lorsqu’un pendule sera sorti du lot par sa réactivité, demandez-vous ce que vous en pensez, comment vous vous sentez quand vous le prenez en main, ce que cela vous évoque etc.

 

C’est là la première chose à savoir : un pendule se teste, il ne se choisit pas sur un simple coup de cœur.

 

Et si plusieurs pendules réagissent bien, alors avant encore de vous laisser aller uniquement à votre coup de cœur, tenez compte des remarques suivantes pour choisir plus judicieusement :

 


J’ai lu que tel pendule pouvait faire telle chose ?

 

Parmi la multitude de pendules qui existent on est rapidement perdu. Et pour peu qu’on se mette à lire les descriptifs commerciaux des pendules, là on en vient à carrément avoir envie de se tirer les cheveux.

 

Tout d’abord, commençons par rappeler quelques règles de bon sens :
 

  • les descriptifs commerciaux sont généralement écrits par les fabricants du pendule. Ils sont là juste pour vous inciter à acheter 35000 pendules (pour faire face à toutes les situations) ou pour mettre en avant SA création par rapport à celles des autres qui sont forcément beaucoup moins cool ! C’est comme les pubs à la télé: «cette lessive lave plus blanc que blanc», «efficacité triple actions» et autres du même genre qui ont de quoi faire sourire. Comme disait Coluche «blanc je vois ce que c’est, mais plus blanc que blanc…». Bref ne vous focalisez pas sur ce genre de descriptifs qui n’ont aucune réalité et ne sont là que pour vous inciter à acheter.

     
  • un pendule n’est qu’un prolongement de votre corps. En clair, que vous achetiez le «Pendule SUPERMAXIACTION à 499 euros TTC» ou que vous utilisiez une simple bague accrochée au bout d’un cheveux, vous pourrez répondre aux mêmes questions. Le pendule n’est qu’un instrument pour vous aider à interpréter une réponse (d’où l’importance d’en choisir un qui réagisse correctement), ce n’est pas lui qui va faire le boulot. Le vrai outil dans tout ça, c’est VOUS. En clair, vous pouvez répondre à tout avec n’importe quel pendule.

 

 

MAIS (car il y en a un), il existe certains types de pendules (je parle bien ici de grandes familles et non de pendules spécifiques) qui sortent du lot :

 

  • la première famille est celle des pendules témoins. Ces pendules ont la particularité de pouvoir s’ouvrir en deux et de présenter un petit espace pour pouvoir loger ce que l’on appelle communément un «témoin» : ce peut être un cheveux, un ongle, de l’eau etc… Ce genre de pendule est très utilisé notamment pour les recherches sur plan.

    On trouve parmi ces pendules les fameux pendule « mermet », le pendule trouvier, le double goutte, le pendule « heime », etc…

    La plupart sont généralement réalisé en métal, mais il en existe aussi parfois en bois et quelques-uns en pierre (le plus souvent ils sont alors réalisés en pierre mais la fermeture est par contre en métal).

 

  • la seconde famille est celle des pendules à ondes de forme. Ils ont la particularité d’avoir des capacités émissives plus importantes que les pendules classiques. Je précise bien : juste émissives. Le coup de «réceptive» comme on peut parfois le lire, tient du discours purement commercial, puisque comme nous l’avons dit précédemment, ce n’est pas le pendule qui reçoit quoi que ce soit, mais vous. Et si à l’inverse il est plus émissif, cela signifie simplement que l’énergie que vous allez naturellement propager au travers du pendule va être amplifiée.

    On trouve par exemple les pendules égyptiens (quand ils sont correctement taillés, tous ceux taillés rapidement et selon des proportions mal gérées ne servent à rien de ce côté), ou encore certains pendules comme le bâtisseur, l’architecte etc…

 

Et c’est tout.

 

Tous les autres sont à classer dans la même catégorie : celle des pendules « normaux » (vous lirez parfois qu’ils sont « récepteurs » au contraire de ceux à onde de forme, considérés comme « émetteurs »).

 

En gros, TOUS les autres pendules auront exactement la même efficacité. Si vous trouvez VOTRE pendule, celui qui est le plus adapté à vous, même s’il coute 1 euro, il sera tout aussi efficace (voire plus) que celui à 500 euros qui promettait pourtant monts et merveilles.

 

Et si vous avez un besoin spécifique pour retrouver une personne, un objet ou autre, en ce cas, un pendule spécial (témoin ou onde de forme) pourra présenter un avantage, sans pour autant représenter un indispensable. Cette précision a son importance : un témoin vise à faciliter une recherche en aidant à se connecter à l’objet de la recherche. Mais le simple fait de tenir le témoin dans la main gauche et de tenir un pendule « classique » dans la main droite aura exactement le même effet. Pas la peine d’acheter spécifiquement un pendule pour l’occasion donc.

 

 

Pierre, Bois, Métal ?

 

Comme je l’ai dit précédemment, dans l’absolu la matière comme la forme importent peu. Pour autant, il y a des petites choses qu’il peut être bon de prendre en considération avant d’acheter son pendule :

 

Comment choisir un pendule ?

 

Les pendules en pierre


Avantages : leur énergie intrinsèque est favorable dans le cadre des pendules à ondes de formes et pour le lien qu’elle permet d’établir avec le praticien. La pierre a facilement tendance à se charger des énergies de l’utilisateur, ce qui crée un lien fort et durable qu’il est difficile d’avoir à aussi grande échelle avec les autres variétés. Ils sont très appréciés des thérapeutes qui les trouvent plus parlants que les autres pendules. Bien des expériences ont prouvées que c’était d’avantage une question de gout personnel que de réalité universelle.

 

Inconvénients : ils sont souvent polis rapidement à la main en chine, au Brésil ou en Indes. La conséquence directe est qu’ils sont généralement mal taillés et donc mal équilibrés (le problème se pose aussi avec les pendules en cristaux naturels). Il n’est pas rare également que la chaine soit collée de travers. Ce genre de petits détails est très important dans le choix d’un pendule car il va influer fortement sur la qualité des réponses. Un pendule déséquilibré risque de naturellement tourner dans un sens plutôt que dans un autre, ce qui a de fortes chances de fausser la réponse dans un moment où il est difficile d’y avoir accès.

 

Certains pendules en pierre sont cependant taillés avec des machines spéciales, comme c’est le cas pour les pendules égyptiens que l’on trouve en boîtes dans les boutiques ésotériques pour 40 à 60 euros (ce n’est pas le cas des premiers prix). Ils sont calibrés et taillés au laser, ce qui assure une parfaite stabilité, essentielle.

 

 

Comment choisir un pendule ?

 

Les pendules en bois


Avantages : Le plus souvent très bien équilibrés car taillé à la machine. Le côté « naturel » est un petit plus toujours agréable.


Inconvénients : Tous les bois ne se valent pas. Le bois de manguier qu’on trouve de plus en plus ne possède pratiquement aucune capacité à s’imprégner de la charge de l’utilisateur, donc peu de lien entre les deux. Par ailleurs beaucoup de bois sont très légers et même de gros pendules pèsent parfois moins de 10 grammes, ce qui est un vrai inconvénient car les pendules gros et légers sont souvent peu réactifs. Mieux vaut privilégier des pendules en bois de rose, en buis etc. qui sont plus lourds, le poids « idéal » se situant entre 15 et 25 grammes pour des pendules d’environ 3cm de taille.

 

 

Comment choisir un pendule ?

 

Les pendules en métal


Avantages : Ils présentent beaucoup d’avantages. Le premier, leur prix. Ils sont souvent peu chers (on en trouve pour moins de 8 euros). Par ailleurs, ils sont faits industriellement et sont donc parfaitement équilibrés, ce qui permet d’avoir des réponses plus fiables et qui sont moins soumises à des erreurs d’interprétation. D’autre part, il existe un grand nombre de modèles disponibles tous très différents. Enfin, le métal est naturellement lourd, ce qui permet d’avoir facilement des petits pendules qui possèdent déjà un poids tout à fait correct sans pour autant tomber dans des pendules trop lourds.


Inconvénients : industriels. Les amoureux du fait-main ou du purement naturel ne les aiment pas trop à cause de ça.  Le poids des pièces plus imposantes monte très vite. Mieux vaut éviter d’acheter un pendule de plus de 40-50 grammes pour un usage courant, car vous risqueriez surtout une tendinite à force. Sans compter qu’un poids trop lourd entraînera une crispation musculaire qui pourrait vous faire trembler et influencer la réponse finale.

 

 

Vous l’aurez compris, chaque pendule présente des avantages et des inconvénients. En ce qui me concerne, j’ai une vraie préférence pour les pendules en métal, et j’ai pu constater à maintes reprises qu’ils offraient une palette plus vaste permettant de trouver quasiment chaque fois un pendule adapté à l’utilisateur, ce qui est moins souvent le cas avec les pendules en bois ou en pierre.


Mais ma préférence et mon rapport au pendule ne valent que pour moi. Il est donc INDISPENSABLE que VOUS testiez par vous-même plusieurs pendules pour en trouver un qui corresponde vraiment à vos besoins et à ce que vous êtes.

 

Et si vous n’avez pas la possibilité de tester les pendules (parce que vous achetez sur internet par exemple) alors essayez au maximum de cibler des pendules qui tapent souvent juste, comme les petits pendules en métal type Luzi, mélissium, toupies etc… qui par leur forme très spécifique favorisent grandement les mouvements pendulaires et possèdent donc une bonne réactivité naturelle. Ce ne sera pas nécessairement le pendule le plus adapté à vous, mais au moins il devrait déjà bien réagir et vous permettre de travailler correctement.

 

Bons achats à tous !

 

Auteur de cet article : Arnaud Thuly

 

Relayé par un blog de René Dumonceau

 

Comment choisir un pendule ?

Commenter cet article

Bernadette DAUBAGNA 11/03/2016 18:04

Bonjour,
Quand un pendule en métal noirci ou devient salissant, est-ce qu'un nettoyage modifie son équilibre? Si c'est possible comment procéder?
J'ai essayé de faire un pendule avec une bague en argent et une chaînette en argent et apparemment ça marche, il me donne le "oui" en tournant dans le sens des aiguilles d'une montre, le "non" dans le sens inverse, le "je ne sais pas" en se balançant et le "je n'ai pas envie de répondre" en restant immobile.
Est-ce que je peux l'utiliser comme un pendule fiable? J'ai fait le test avec les trois verres dont un contient de l'eau mais les réponses étaient inversées : il faisait "non" au-dessus du verre avec l'eau....ha ha ha
Merci pour votre réponse.
Coeurdialement

Bernadette

René Dumonceau 15/03/2016 15:10

Bonjour Bernadette,
Tout objet suspendu à un fil peut servir de pendule et être fiable.
Ce qui sera rarement fiable, ce seront les réponses aux questions posées qui concernent directement celui qui manie le pendule.
En ce qui concerne la méthode de nettoyage d'un pendule, je ne suis pas particulièrement expert en la matière mais je ne pense pas que le nettoyer puisse avoir une influence sur son équilibre.
Voilà tout ce que je puis vous répondre Bernadette.
Coeurdialement.
René.