Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Anne-Marie CUTINO

Solstice d’hiver 2015 : Ce qui naît à Noël doit éclore à Pâques

Le Soleil entrera en Capricorne le 22 décembre à 4h49 UT (5h49 pour la France) marquant le Solstice d’Hiver pour l’Hémisphère Nord



C’est la nuit la plus longue et la plus sombre de l’année, la lumière du Soleil a presque disparu, période où la terre est la plus rapprochée du Soleil.

 


Temps d’attente, de gestation, moment où le Soleil reprend son chemin ascendant.

 


Alors que la nature est nue, que tout semble endormi, que le froid domine, l’hiver représente la promesse d'une clarté en devenir.

 


Espoir et renaissance ... ce début d'hiver préfigure le printemps à venir !

 


Dans ce silence propice à la méditation, à la concentration, nous sommes invités à nous intérioriser.

 


Telle la graine qui progressivement commence à germer en se décomposant, nous aussi préparons-nous à notre réveil, à notre régénération en incorporant ce qui a été vécu depuis le printemps dernier.

 


Période propice pour réfléchir, faire le bilan, tirer les leçons de ce que nous avons expérimenté, commencer à nous tourner vers demain, à nous organiser,  à rechercher des solutions.

 


Réfléchissons à ce que nous sommes véritablement, à ce que nous avons à offrir, à partager.

 


Trions nos idées, structurons notre pensée, préparons nos plans.

 


Prenons conscience que nous sommes UN dans le TOUT, que  pour participer à l’Evolution nous devons permettre à notre lumière intérieure symbolisée par le Soleil dans notre thème, d’exprimer son essence et accomplir le but que notre âme s’est fixé lors de notre incarnation.



« Ce qui naît à Noël doit éclore à Pâques ».



Le solstice d'hiver avec Jean l'évangéliste (évangile de la lumière, de l'amour) dans le signe du capricorne, ouvre la porte des dieux pour faire place à la lumière qui est en ce jour dans sa phase la plus déclinante. Elle ne peut donc que renaître ainsi que l'espoir d'un renouveau de la nature et des hommes.



 

La Nuit de Yalda*

Combien de nuits et de silence encore ?

Il est temps que je me réveille !

Et qu’avec le jour je fasse renaître le feu rieur

Si je dois brûler, alors il faut jaillir

Que l’amour m’embrase pour que je ne craigne plus la flamme

Cent champs de coquelicots ont leur source de sang dans mon cœur

Comment pourrais-je me mêler enfin à la terre ?

Telle une montagne je me tiens assis sur une fièvre secrète

Il y aura cent tremblements de terre avant que je ne m’éveille

Alors je me lèverais et dénouerai le cœur brûlant

De ma poitrine, je laisserai couler le déluge aveugle

Comme pleurs qui nouent la gorge je tomberai des nuages

Et je suspendrai à la foudre le visage du courroux

Ô ombre ! Les veilleurs de la nuit guettent le soleil

J’ouvrirai la prison de la nuit de Yaldâ, je m’échapperai.

Houshang Ebtehâd (Poète iranien)

*Yalda est le nom persan de la nuit du solstice d’hiver


Source : http://antiochus.over-blog.com/article-solstice-d-hiver-elements-symboliques-113604491.html

 

 

Solstice d’hiver 2015 : Ce qui naît à Noël doit éclore à Pâques

Le Soleil qui fait son entrée en Capricorne ne forme aucun aspect avec les autres planètes. Il est donc « isolé ».

 


Le Soleil représente tout ce qui est central et essentiel – le cœur des choses,  aussi bien physiquement que métaphoriquement.

 


Il est le donneur de vie, le principe de création, il symbolise la conscience de soi, l’énergie vitale, la volonté, l’ambition, l’autorité.

 


Dans le thème de ce solstice, l’astre du jour est inaspecté, comme livré à lui-même, sans personne avec qui échanger, avec qui dialoguer, avec qui associer son énergie.



Comment allons-nous exprimer son essence  ?

 

Symbole Sabian : Un chef indien brigue le pouvoir auprès de sa tribu assemblée

Dominante : La responsabilité qu’implique toute quête du pouvoir.
 

Cette image est comme un défi qui nous est demandé de relever : nous sentons-nous capable d’assumer notre responsabilité au sein de la collectivité, à exercer notre pouvoir sur autrui en toute intégrité pour œuvrer à améliorer le vivre ensemble ?

 


Non pas exercer le pouvoir égocentrique, oppresseur, pour dominer ou contrôler autrui, pour imposer sa volonté, ses désirs égoïstes, ses systèmes de pensée et de comportement, mais le pouvoir créateur, celui qui nous donne la capacité de créer notre réalité, de façonner notre vie telle qu’on la souhaite, mais en étant responsable et conscient de ce qu’on crée, en ayant foi en nous-même et en nos capacités, en faisant preuve de courage et de persévérance pour dépasser nos limites, nos croyances mais aussi un pouvoir capable de satisfaire, de répondre aux besoins d’autrui.



A nous de décider de ce qu’on a envie de vivre, ce qui nous fera vibrer, qui fera chanter notre âme, qui permettra notre envol.

 


Grimpez votre montagne, vivez votre ascension, bravez vos peurs, ouvrez les portes de votre prison, visez le sommet !

 



Saturne maître du Capricorne, commence à appliquer au trigone à Uranus mais celui-ci ne sera exact qu’après la rétrogradation de Saturne puis d’Uranus, soit pas avant 1 an, le 25 décembre 2016.

 


Saturne est par contre toujours en carré décroissant à Neptune (exact le 26 novembre). Le carré se reformera de nouveau à 2 reprises en 2016, les 18 juin et 10 septembre.

 


Cet aspect amène beaucoup d’inquiétudes, des déceptions et des insatisfactions, laisse la part belle aux chimères, à la confusion, au chaos.

 


Le sérieux et le solide se diffusent dans le flou.

 


Il faut veiller à ne pas s’engager à l’aveuglette, on fait preuve d’hésitation, on doute et on ne sait plus quelle position ou décision prendre. On est désorienté.

 


Avec un tel aspect on peut assister à une désagrégation lente des structures existentielles, tant individuelles que collectives. Nos ambitions, nos valeurs, nos priorités, nos convictions, nos objectifs, tout ce qui conférait une signification, une orientation à notre existence, peu à peu se liquéfie.

 


Il s’agit d’un carré décroissant, marquant la fin du cycle Saturne Neptune commencé le 3 mars 1989, 11°56 Capricorne. Nous vivons donc une crise de conscience et nous avons l’opportunité d’ici le prochain cycle qui débutera le 20 février 2026, 0°46 Bélier de réfléchir à la redéfinition de nos idéaux et de notre orientation spirituelle, de nos valeurs et de nos comportements sociaux. N’ayons crainte d’expérimenter de nouvelles approches de la vie en nous affranchissant des anciens attachements, coutumes et croyances obsolètes, en faisant preuve d’honnêteté, de courage et de sens pratique.

 


Neptune peut nous aider à prendre conscience que le monde matériel dans lequel nous vivons s’est transformé en prison et pour nous en libérer Neptune peut nous aider à percevoir qu’un plan d’existence plus subtil, est accessible à la conscience humaine.

 



Se dessine dans la carte du ciel de ce solstice d’hiver une figure de cerf-volant composé d’un trigone de Terre entre la Lune 16° Taureau, Mercure 18° Capricorne et Jupiter 22° Vierge auquel s’adjoint un triangle mineur entre Vénus 20° Scorpion sextile à Mercure et Jupiter.

 


Cette configuration où l’élément Terre et l’énergie Yin (féminine) prédominent, apporte beaucoup de stabilité, de réalisme, un sens des responsabilités, mais aussi un besoin de se sentir en sécurité tant matériellement qu’affectivement ce qui pourrait renforcer un côté conservateur et amener une résistance au changement.

 


Cette figure renforce aussi la sensualité, la sensibilité et la réceptivité.

 


Notre détermination, notre persévérance, peuvent se voir renforcer à cette période mais aussi notre obstination.

 


Néanmoins, nous avons la capacité de faire preuve de plus de réflexion, d’esprit d’analyse, de sens pratique.

 



L’opposition de la Lune en exaltation en Taureau à Vénus en chute en Scorpion, axe de cette figure en cerf-volant, peut néanmoins exacerber notre émotionnel. Pour pallier un sentiment d’insécurité on pourrait être tenté par des dépenses excessives destinées par exemple à améliorer notre bien-être, notre confort ou bien pour gâter les personnes qu’on aime. Notre besoin d’attachement, notre désir de possession, mais aussi une tendance aux caprices, pourraient être également amplifiés et amener des conflits dans notre relationnel. On pourrait ressentir de l’insatisfaction, l’affectivité pourrait se faire exigeante ou instable.

 


N’hésitons pas à partager, à exprimer ce que nous ressentons à nos proches, notre entourage, ce qui pourrait nous permettre de nous montrer plus lucide, plus compréhensif, tant à notre égard que vis-à-vis des autres qui pourraient être affectés par ce type de comportement.

 



La Lune est également en trigone à Pluton et en carré à Cérès, elle même sextile à Uranus et biquintile à Jupiter. Ces aspects pourraient nous aider à prendre conscience que tout désir de possession, d’attachement ne nous aideront pas dans notre quête de trouver la sécurité mais que c’est en acceptant de puiser dans nos propres ressources intérieures que nous parviendrons à créer en nous un havre de paix et d’harmonie résistant aux tempêtes émotionnelles.

 



On observe également un T-carré cardinal formé de l’opposition Mars 23°Balance à Uranus stationnaire 16° Bélier en carré à Mercure à l’apex, en conjonction à Pluton.

 


Parallèlement, le carré Uranus Pluton, sans se reformer, se resserre à nouveau (1° d’orbe en janvier et février). Son énergie est donc toujours active et le restera encore quelques mois.

 


Il faudra donc veiller à ne pas se montrer trop irritable, impulsif, agressif, ne pas agir de façon précipitée,  trop tranchée, principalement au plan relationnel (axe Bélier-Balance).

 


Il y a aussi un côté fébrile avec ces aspects. Il faudra donc redoubler de prudence dans nos déplacements mais aussi nos gestes, tout ce qui à trait à la motricité.

 



Mercure en Capricorne, à l’apex, de plus en aspect harmonique à la Lune, Vénus et Jupiter devrait toutefois permettre de se montrer plus prudent, plus posé, plus réfléchi, moins brutal dans nos actions et réactions mais aussi plus perspicace. Sa conjonction à Pluton rend très critique, voir sarcastique mais l’intelligence est instinctive, amenant une compréhension instantanée des situations, un esprit curieux, inquisiteur, et une grande lucidité.

 



Mars est aussi en sesquicarré à Neptune. L’action se diffuse dans le flou. Là encore il sera important de redoubler de prudence pour ne pas agir sans réflexion, de bien définir nos objectifs, analyser nos motivations et ne pas se lancer dans des entreprises où la confusion règne, si nous n’avons pas une vision suffisamment claire du but à atteindre. On pourrait en effet se  laisser influencer, entrainer dans des situations manquant de réalisme ou prendre des décisions erronées.

 



A noter aussi de très beaux aspects avec Chiron : Lune, Mercure et Pluton en sextile, Vénus en trigone, Mars en biquintille.

 


Faisons appel au guérisseur du zodiaque pour que nos blessures ne soient plus synonymes de faiblesse mais qu’elles nous permettent de grandir en sagesse, nous rendent plus fort, plus sensibles et plus ouverts à autrui.

 


Ces aspects pourraient nous aider à faire face aux difficultés auxquelles nous sommes confrontés, à surmonter nos traumatismes, à nous reconstruire, parvenir à rebondir en changeant de perspective, à renforcer notre capacité de résilience.

 



Le Noeud Nord maintenant en Vierge applique à la conjonction à Jupiter qui sera exacte en janvier puis de nouveau en juin.

 


Jupiter entré dans sa zone de rétrogradation le 13 octobre dernier, entamera sa phase de rétrogradation le 8 janvier, 23°14 Vierge, et repartira direct le 9 mai, 13°15 Vierge.

 


Jupiter reformera un trigone à Pluton les 16 mars et 26 juin, mais également un carré à Saturne les 23 mars et 26 mai.

 


Jupiter en rétrogradant appliquera de nouveau à l’opposition à Neptune à partir d’avril 2016 jusqu’à fin juin 2016, sans qu’elle ne soit de nouveau exacte.

 


Voir mon article : Jupiter dans le signe de la Vierge : Elevons l’échelle de nos valeurs humaines dans lequel j’indiquais :


« Jupiter en Vierge et les différents aspects formés lors de son transit, devraient attirer notre attention sur les détails critiques à prendre en considération, nous permettre de mieux analyser les situations, pour éviter tout emballement excessif, toute exagération ou extravagance.


Il peut nous donner la capacité de faire preuve à la fois d’enthousiasme, de confiance, de modération, de rigueur, de discipline, de pragmatisme afin de nous montrer plus innovants, plus productifs, plus compétitifs, plus attractifs mais aussi plus flexibles.


Nous allons devoir faire face à des crises de transformation profondes, nous confronter à nos résistances pour rompre avec les idées reçues, lever nos schémas cristallisés mentaux, élargir notre conscience et notre compréhension, modifier notre vision de la vie.


L’opportunité nous est ainsi offerte de véhiculer des idéologies, des valeurs plus sociales, plus humanitaires, plus spirituelles. »




Je vous souhaite un très joyeux Noël qui cette année aura lieu lors de la Pleine Lune dans l'axe Cancer-Capricorne, axe cardinal, axe de responsabilité.

 


Sommes-nous prêts à sortir de notre coquille pour nous élever avec patience et détermination.

 


Parviendrons-nous à dépasser nos limites sécurisantes ?

 

"Le temps est venu de briser le sceau du silence. La race humaine est maintenant parvenue au carrefour où une décision doit être prise : ou bien elle se satisfait de la domination du monde matériel, ou bien elle entreprend la conquête du monde spirituel, en exerçant une domination sur les désirs égoïstes et en transcendant les limitations qu'elle s'impose à elle-même."
 

Lama Govinda

La nuit est abyssale,
Minuit plein va sonner
à l'horloge hivernale...
 
Là où l'obscurité domine la lumière,
Phébus n'est plus que lueur...
L'astre flamboyant semble immobilisé
à sa plus grande distance angulaire
comme frappé en plein coeur
au temps du Solstice d' hiver,
 
Le grain puise ses forces dans la sombre matrice
Qu'il en soit ainsi ! Dies natalis solis...
Des ténèbres, jaillira la lumière!
 
Janus au double visage,
Maitre des commencements et des fins
L'Evangeliste garde la porte hivernale
à l'heure du clepsydre solsticial
Porteur des clés d'or et d'argent,
nous ouvrant le passage
Tout se passe ici et maintenant
 
L'universel transcende l'humain
 
du Verbe incarné fut le bien aimé
Pour que puisse accueillir  l'opposé...
Sol in Victus... ascension de la clarté
par le Baptiste à la Saint Jean d'été
 
L'aigle de Patmos ouvre ses ailes
se poursuit le cycle immortel
pour triompher des ténèbres...
Au sombre cortège funèbre
 
Puissance de la vie qui se régénère
L'Esprit descend dans la matière
Que s'éveille l'infime poussière
 
La Connaissance révèlera la Lumière

 
 

Article publié le 16/12/2015 par Anne-Marie Cutino.

 

Relayé par un blog de René Dumonceau

 

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et d'en citer la source. Utilisez toujours votre discernement par rapport à ces écrits. Vous avez un Libre-Arbitre, alors utilisez-le et surtout, écoutez ce que vous dicte votre coeur. Lui seul détient votre vérité, laissez-le vous guider.

 

 

J'ai trouvé un moyen facile d'arrondir mes fins de mois...

Si vous voulez essayer aussi

ou avoir des infos,

cliquez sur le lien ci-dessous !

https://myboomdirect.net/?ref=TSINWORLD

Commenter cet article